Le Col de l'Arclusaz

Publié le

Le Col de l'Arclusaz

Encore une balade en solo ce 23 février pour rejoindre le col de l'Arclusaz (1770m), à partir du parking de Bellevaux (886m) à Ecole dans le massif des Bauges. La route est fermée en hiver, il faut donc chausser les raquettes pour la parcourir et la remonter jusqu'à une aire de pique-nique proche de la chapelle de Bellevaux. On continue la piste par la droite pour arriver au sentier des Jarses qui grimpe en forêt le long d'une combe et la traverse pour finalement aboutir à découvert dans les alpages de la combe de l'Arclusaz et dévoiler le col du même nom, but de la randonnée. Après les chalets du Praz, puis des Arbets, le sentier grimpe plus nettement pour aboutir au col, entre la dent d'Arclusaz et le Chapeau de Napoleon. La vue s'étend alors le long de la Combe de Savoie, jusqu'au Granier.

Au retour, par le même chemin, on peut admirer le magnifique synclinal qui relie la Dent de Pleuven au Mont Trelod.

Au sortir de la forêt, la Combe d'où l'on découvre le col de l'Arclusaz et le chalet des Arbets
Au sortir de la forêt, la Combe d'où l'on découvre le col de l'Arclusaz et le chalet des ArbetsAu sortir de la forêt, la Combe d'où l'on découvre le col de l'Arclusaz et le chalet des Arbets

Au sortir de la forêt, la Combe d'où l'on découvre le col de l'Arclusaz et le chalet des Arbets

Les traces sur la neige rejoignent celles du cielLes traces sur la neige rejoignent celles du ciel

Les traces sur la neige rejoignent celles du ciel

Au col de l'Arclusaz, des falaises escarpées. A droite, le Chapeau de NapoleonAu col de l'Arclusaz, des falaises escarpées. A droite, le Chapeau de Napoleon

Au col de l'Arclusaz, des falaises escarpées. A droite, le Chapeau de Napoleon

La Combe de Savoie avec le Granier au fond et à droite la Dent de l'ArclusazLa Combe de Savoie avec le Granier au fond et à droite la Dent de l'Arclusaz

La Combe de Savoie avec le Granier au fond et à droite la Dent de l'Arclusaz

Le Mont Trelod et son synclinal

Le Mont Trelod et son synclinal

Commenter cet article