Primevère à oreille d'ours et rocher de Cornillon

Publié le par Roger

Primevère à oreille d'ours et rocher de Cornillon

Cette via ferrata se situe à Bourdeau, petite commune au bord du lac du Bourget. De construction récente elle est plutôt facile et rapide à parcourir, avec des passages ludiques comme des poutres ou des planches, une échelle inversée, une gorge étroite. Par contre elle comporte des passages très gazeux (très aériens) qui risqueraient de rebuter quelques personnes trop sujettes au vertige. En fait elle contourne le rocher de Cornillon, un éperon rocheux, et offre tout au long du parcours de magnifiques points de vue sur le lac du Bourget.

Le départ du sentier d'accès se fait au parking du col du Chat, à 638m d'altitude. Il faut un peu moins d'une demie heure d'une montée soutenue pour parvenir au point de départ à 820m. Nous sommes trois, bientôt rejoints par un groupe de de trois militaires qui nous dépassent en cours de progression. Il n'est pas tout-à-fait 11 heures quand nous rejoignons le point d'arrivée.

Nous poursuivons alors cette courte sortie par la montée à la Dent du Chat à 1390m, soit un dénivelé positif de 750m environ auquel on peut ajouter une centaine de mètres du fait de plusieurs descentes et remontées du sentier qui serpente dans une forêt de hêtres. Nous renonçons à nous attaquer à la dent par le couloir nord qui est devenu très dangereux, car escarpé, glissant et sujet à des chutes de pierres. Un panneau indique d'ailleurs qu'il est fermé à toute activité. Nous contournerons donc l'obstacle par l'ouest puis le sud. Certains passages sont sécurisés par des cables et la montée finale comporte une succession de trois échelles. En haut, pour profiter de la vue sur le lac d'un côté et l'avant-pays savoyard de l'autre, nous choisissons de pique niquer sur place malgré quelque rafales d'un vent plutôt frisquet.

La descente s'opère par le même chemin.

On ne craint pas le vertige sur les planches ou les parois verticales.On ne craint pas le vertige sur les planches ou les parois verticales.On ne craint pas le vertige sur les planches ou les parois verticales.

On ne craint pas le vertige sur les planches ou les parois verticales.

Des reflets sur le lac, le passage de l'échelle et du couloir étroit.Des reflets sur le lac, le passage de l'échelle et du couloir étroit.Des reflets sur le lac, le passage de l'échelle et du couloir étroit.

Des reflets sur le lac, le passage de l'échelle et du couloir étroit.

Un pont de singe et puis c'est la face est qui domine le lac.Un pont de singe et puis c'est la face est qui domine le lac.Un pont de singe et puis c'est la face est qui domine le lac.

Un pont de singe et puis c'est la face est qui domine le lac.

La silhouette de la Dent du Chat se dessine derrière les branchages. Plus bas, les lacs de Chevelu dans l'avant-pays. Les passages difficiles sont sécurisés par des échelles et des cables. En haut, une vue sur le Mollard Noir et l'accueil que nous réservent des primevères à oreille d'ours.La silhouette de la Dent du Chat se dessine derrière les branchages. Plus bas, les lacs de Chevelu dans l'avant-pays. Les passages difficiles sont sécurisés par des échelles et des cables. En haut, une vue sur le Mollard Noir et l'accueil que nous réservent des primevères à oreille d'ours.La silhouette de la Dent du Chat se dessine derrière les branchages. Plus bas, les lacs de Chevelu dans l'avant-pays. Les passages difficiles sont sécurisés par des échelles et des cables. En haut, une vue sur le Mollard Noir et l'accueil que nous réservent des primevères à oreille d'ours.
La silhouette de la Dent du Chat se dessine derrière les branchages. Plus bas, les lacs de Chevelu dans l'avant-pays. Les passages difficiles sont sécurisés par des échelles et des cables. En haut, une vue sur le Mollard Noir et l'accueil que nous réservent des primevères à oreille d'ours.La silhouette de la Dent du Chat se dessine derrière les branchages. Plus bas, les lacs de Chevelu dans l'avant-pays. Les passages difficiles sont sécurisés par des échelles et des cables. En haut, une vue sur le Mollard Noir et l'accueil que nous réservent des primevères à oreille d'ours.La silhouette de la Dent du Chat se dessine derrière les branchages. Plus bas, les lacs de Chevelu dans l'avant-pays. Les passages difficiles sont sécurisés par des échelles et des cables. En haut, une vue sur le Mollard Noir et l'accueil que nous réservent des primevères à oreille d'ours.

La silhouette de la Dent du Chat se dessine derrière les branchages. Plus bas, les lacs de Chevelu dans l'avant-pays. Les passages difficiles sont sécurisés par des échelles et des cables. En haut, une vue sur le Mollard Noir et l'accueil que nous réservent des primevères à oreille d'ours.

Du sommet la vue sur le lac, vers Aix les Bains puis le Bourget du Lac...mais il faut déjà songer à redescendreDu sommet la vue sur le lac, vers Aix les Bains puis le Bourget du Lac...mais il faut déjà songer à redescendre
Du sommet la vue sur le lac, vers Aix les Bains puis le Bourget du Lac...mais il faut déjà songer à redescendreDu sommet la vue sur le lac, vers Aix les Bains puis le Bourget du Lac...mais il faut déjà songer à redescendre

Du sommet la vue sur le lac, vers Aix les Bains puis le Bourget du Lac...mais il faut déjà songer à redescendre

Publié dans via ferrata

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article