Le Cochet et le Lavasset

Publié le par Roger

Le Cochet et le Lavasset

On y va ? On n'y va pas ?... Le ciel est couvert ce matin. On décide cependant de tenter l'aventure...avec succès...puisque, finalement, on aura eu du soleil, des nuages pas trop menaçants et une température dans l'ensemble agréable. En route donc pour St Martin de Belleville et son hameau du Chatelard, puis, en suivant une piste de viabilité réduite, le parking de la bergerie pour ce qui concerne la via ferrata du Cochet. Trente minutes de sentier et c'est parti pour 1h45 de grimpe qui alterne les passages horizontaux, verticaux ou en légère descente. L'équipement est correct et sérieusement entretenu. La qualité de la roche, dont la couleur à dominante rouge est du plus bel effet, permet de nombreuses prises pour monter sans avoir besoin d'utiliser les barreaux ou de tirer sur le cable. Un très long mur vertical ne manque pas d'intérêt, même pour des ferratistes expérimentés. En haut nous attend la croix métallique arrimée par des cables et deux tables d'orientation qui permettent d'identifier les sommets environnants. La descente prend environ 3/4 d'heure le long d'un sentier assez raide au début mais bien tracé et en bon état.

Après un déjeuner au soleil nous reprenons la route presque jusqu'à l'entrée des Ménuires, pour parvenir au Lavassaix et sa via plus destinée à des débutants, avec de belles roches mais aussi différents agrès comme deux ponts de singe, une planche, une passerelle. Le parcours est facile mais intéressant. De plus il offre une vue panoramique sur les Ménuires et le haut de la vallée des Bellevilles.

Ces deux via ferrata ont été réalisées par des guides de la vallée des Belleville, mais restent ouvertes au public. Contrairement à ce qui en est publié sur le site "via ferrata-fr.net" (notre site de référence qui offre habituellement une information précise et efficace), nous les avons trouvées plutôt bien équipées, correctement sécurisées, intéressantes, et susceptibles de faire passer à des ferratistes une bonne journée.

Le Cochet et le paysage depuis le parking. Après le sentier d'approche, les premiers pas dans la via.Le Cochet et le paysage depuis le parking. Après le sentier d'approche, les premiers pas dans la via.Le Cochet et le paysage depuis le parking. Après le sentier d'approche, les premiers pas dans la via.

Le Cochet et le paysage depuis le parking. Après le sentier d'approche, les premiers pas dans la via.

Un premier mur débouche sur des rhododendrons en fleurs.Un premier mur débouche sur des rhododendrons en fleurs.Un premier mur débouche sur des rhododendrons en fleurs.

Un premier mur débouche sur des rhododendrons en fleurs.

On aborde une longue verticale sur une roche colorée.On aborde une longue verticale sur une roche colorée.On aborde une longue verticale sur une roche colorée.

On aborde une longue verticale sur une roche colorée.

C'est l'arrivée au sommet avec sa croix et la table d'orientation.C'est l'arrivée au sommet avec sa croix et la table d'orientation.C'est l'arrivée au sommet avec sa croix et la table d'orientation.

C'est l'arrivée au sommet avec sa croix et la table d'orientation.

La via du Lavasset domine les Ménuires et débute par un pont de singe.La via du Lavasset domine les Ménuires et débute par un pont de singe.La via du Lavasset domine les Ménuires et débute par un pont de singe.

La via du Lavasset domine les Ménuires et débute par un pont de singe.

Les premiers lys martagon de notre saison et la progression sur les rochers.Les premiers lys martagon de notre saison et la progression sur les rochers.Les premiers lys martagon de notre saison et la progression sur les rochers.

Les premiers lys martagon de notre saison et la progression sur les rochers.

En dilettante sur le pont de singe et le passage de la passerelle.En dilettante sur le pont de singe et le passage de la passerelle.En dilettante sur le pont de singe et le passage de la passerelle.

En dilettante sur le pont de singe et le passage de la passerelle.

Publié dans via ferrata

Commenter cet article