Le refuge de la Balme

Publié le par Roger

Le refuge de la Balme
En fait il s'agit d'un périple de deux jours dans le Beaufortain pour cinq amis randonneurs avec une nuit au refuge de la Balme.

La météo annonce un grand beau temps. Nous partons donc des chalets du Cormet de Roselend à 1935m. L'air est frais et on peut voir ici et là une végétation couverte de givre. Une piste rejoint la bergerie d'Arpire. Un sentier, assez raide et parfois masqué par l'herbe humide de l'alpage, nous conduit ensuite à travers la combe jusqu'au passage de l'Arpire que l'on désigne aussi localement par le Bâton Blanc (2562). Derrière nous se dresse le Mont Blanc, à gauche la masse de l'aiguille du Grand Fond. Devant on peut voir la pointe de Presset, la brêche de Prarozan et la Pierra Menta. Plus à droite et en contrebas s'étend le lac du barrage de Roselend. La descente vers le bas de la brêche de Prarozan s'effectue hors sentier dans une pente herbeuse assez raide qui débouche dans les prairies fréquentées par des troupeaux de vaches Tarines qui nous regardent passer avec curiosité. Après avoir cheminé entre des blocs de rochers nous suivons vers l'ouest un chemin escarpé qui longe le torrent et rejoint le GR5 du tour du Beaufortain (environ 1950m) un peu au dessus de la ferme de Treicol. Ce dernier double la piste, dont il coupe les lacets, en direction du col du Coin. Un raidillon, très fréquenté en ce dimanche d'Août, monte alors à gauche jusqu'au lac d'Amour que dominent le versant ouest de la Pierra Menta et le Roc de la Charbonnière. C'est là qu'enfin nous déballons notre pique-nique après 6 heures de marche. Sur l'arête en face on peut distinguer une vague silhouette d'animal. Le zoom de l'appareil photo révèle un magnifique bouquetin. La marche reprend vers le "col à Tutu" (2570m), au pied de la Pierra Menta. En contrebas un hélicoptère de la sécurité civile treuille et embarque une femme qui s'est blessée. Sous le col dénommé aussi le Passage de la Mintaz la voie est d'abord escarpée puis part en traversée vers le col du Bresson. Un sentier plonge alors vers la droite où nous attend quelques centaines de mètres plus bas le refuge de la Balme (2009m). Je traîne la patte, handicapé par une mauvaise tendinite au genou qui me harcèle à chaque pas.

Le refuge, bien rénové et d'une propreté irréprochable, constitue un ensemble agréable qui offre une belle vue sur la Tarentaise et la pointe de l'Aliet en particulier.

Après une nuit réparatrice nous remontons vers le refuge rénové du Presset (2514m) en laissant à gauche la Pierra Menta qui ressemble alors à une grosse canine. Contournant le petit lac, une combe, d'abord rocheuse, nous amène au col du Grand Fond (2671m) qui ouvre de nouveau la vue sur le Mont Blanc. Un passage étroit sous la pointe de Presset rejoint la brêche de Prarozan en une traversée plutôt aérienne. Le versant ouest de la brêche est constitué d'éboulis. Un sentier sinueux et raide, marqué des points roses balisant le parcours de l'ultra trail du Beaufortain, débouche sur les prairies de Prarozan que nous retrouvons avec un grand soulagement. C'est le moment du pique-nique arrosé d'un petit vin blanc mis à rafraîchir dans le torrent. La marche reprend en balcon au dessus du lac de Roselend avant de regagner le GR5 qui nous ramène au Plan de la Lai (1850m) en passant par la Grande et la Petite Berge. Il ne reste plus à trois courageux qu'à remonter jusqu'au parking pour récupérer la voiture et nous reprendre au passage.

Au total, au cours de ces deux jours nous avons effectué un dénivelé de 1994m dans le somptueux décor du massif du Beaufortain.

De la combe au passage de l'Arpire, l'aiguille du Grand Fond et le Mont Blanc. Une amanite vaginée toute fraîche dans la rosée du matin et des traces de givre, comme une dentelle sur une feuille.De la combe au passage de l'Arpire, l'aiguille du Grand Fond et le Mont Blanc. Une amanite vaginée toute fraîche dans la rosée du matin et des traces de givre, comme une dentelle sur une feuille.De la combe au passage de l'Arpire, l'aiguille du Grand Fond et le Mont Blanc. Une amanite vaginée toute fraîche dans la rosée du matin et des traces de givre, comme une dentelle sur une feuille.
De la combe au passage de l'Arpire, l'aiguille du Grand Fond et le Mont Blanc. Une amanite vaginée toute fraîche dans la rosée du matin et des traces de givre, comme une dentelle sur une feuille.De la combe au passage de l'Arpire, l'aiguille du Grand Fond et le Mont Blanc. Une amanite vaginée toute fraîche dans la rosée du matin et des traces de givre, comme une dentelle sur une feuille.De la combe au passage de l'Arpire, l'aiguille du Grand Fond et le Mont Blanc. Une amanite vaginée toute fraîche dans la rosée du matin et des traces de givre, comme une dentelle sur une feuille.

De la combe au passage de l'Arpire, l'aiguille du Grand Fond et le Mont Blanc. Une amanite vaginée toute fraîche dans la rosée du matin et des traces de givre, comme une dentelle sur une feuille.

Un doronic à grandes fleurs, des circes épineux face à la Pierra Menta ou qui jouent avec le soleil devant la brêche de Prarozan que l'on voit depuis la combe où s'écoule le torrent. Le chalet d'alpage semble s'appuyer sur le rocher.Un doronic à grandes fleurs, des circes épineux face à la Pierra Menta ou qui jouent avec le soleil devant la brêche de Prarozan que l'on voit depuis la combe où s'écoule le torrent. Le chalet d'alpage semble s'appuyer sur le rocher.Un doronic à grandes fleurs, des circes épineux face à la Pierra Menta ou qui jouent avec le soleil devant la brêche de Prarozan que l'on voit depuis la combe où s'écoule le torrent. Le chalet d'alpage semble s'appuyer sur le rocher.
Un doronic à grandes fleurs, des circes épineux face à la Pierra Menta ou qui jouent avec le soleil devant la brêche de Prarozan que l'on voit depuis la combe où s'écoule le torrent. Le chalet d'alpage semble s'appuyer sur le rocher.Un doronic à grandes fleurs, des circes épineux face à la Pierra Menta ou qui jouent avec le soleil devant la brêche de Prarozan que l'on voit depuis la combe où s'écoule le torrent. Le chalet d'alpage semble s'appuyer sur le rocher.Un doronic à grandes fleurs, des circes épineux face à la Pierra Menta ou qui jouent avec le soleil devant la brêche de Prarozan que l'on voit depuis la combe où s'écoule le torrent. Le chalet d'alpage semble s'appuyer sur le rocher.

Un doronic à grandes fleurs, des circes épineux face à la Pierra Menta ou qui jouent avec le soleil devant la brêche de Prarozan que l'on voit depuis la combe où s'écoule le torrent. Le chalet d'alpage semble s'appuyer sur le rocher.

Une ligne de crêtes sous la pointe de Presset. Dans les alpages des vaches défendent leur garde-manger. Au loin la silhouette d'un bouquetin se découpe sur le ciel bleu. Le lac d'Amour se niche sous le roc de la Charbonnière et le col du Coin.Une ligne de crêtes sous la pointe de Presset. Dans les alpages des vaches défendent leur garde-manger. Au loin la silhouette d'un bouquetin se découpe sur le ciel bleu. Le lac d'Amour se niche sous le roc de la Charbonnière et le col du Coin.Une ligne de crêtes sous la pointe de Presset. Dans les alpages des vaches défendent leur garde-manger. Au loin la silhouette d'un bouquetin se découpe sur le ciel bleu. Le lac d'Amour se niche sous le roc de la Charbonnière et le col du Coin.
Une ligne de crêtes sous la pointe de Presset. Dans les alpages des vaches défendent leur garde-manger. Au loin la silhouette d'un bouquetin se découpe sur le ciel bleu. Le lac d'Amour se niche sous le roc de la Charbonnière et le col du Coin.Une ligne de crêtes sous la pointe de Presset. Dans les alpages des vaches défendent leur garde-manger. Au loin la silhouette d'un bouquetin se découpe sur le ciel bleu. Le lac d'Amour se niche sous le roc de la Charbonnière et le col du Coin.Une ligne de crêtes sous la pointe de Presset. Dans les alpages des vaches défendent leur garde-manger. Au loin la silhouette d'un bouquetin se découpe sur le ciel bleu. Le lac d'Amour se niche sous le roc de la Charbonnière et le col du Coin.

Une ligne de crêtes sous la pointe de Presset. Dans les alpages des vaches défendent leur garde-manger. Au loin la silhouette d'un bouquetin se découpe sur le ciel bleu. Le lac d'Amour se niche sous le roc de la Charbonnière et le col du Coin.

Au col à Tutu, le lac de Roselend, le passeur de la Mintaz qu'il faut redescendre. Une scène d'hélitreuillage se déroule sous nos yeux..Au col à Tutu, le lac de Roselend, le passeur de la Mintaz qu'il faut redescendre. Une scène d'hélitreuillage se déroule sous nos yeux..Au col à Tutu, le lac de Roselend, le passeur de la Mintaz qu'il faut redescendre. Une scène d'hélitreuillage se déroule sous nos yeux..
Au col à Tutu, le lac de Roselend, le passeur de la Mintaz qu'il faut redescendre. Une scène d'hélitreuillage se déroule sous nos yeux..Au col à Tutu, le lac de Roselend, le passeur de la Mintaz qu'il faut redescendre. Une scène d'hélitreuillage se déroule sous nos yeux..Au col à Tutu, le lac de Roselend, le passeur de la Mintaz qu'il faut redescendre. Une scène d'hélitreuillage se déroule sous nos yeux..

Au col à Tutu, le lac de Roselend, le passeur de la Mintaz qu'il faut redescendre. Une scène d'hélitreuillage se déroule sous nos yeux..

La Pierra Menta sous différents aspects avec la face nord, nord-est, est, nord-ouest.La Pierra Menta sous différents aspects avec la face nord, nord-est, est, nord-ouest.La Pierra Menta sous différents aspects avec la face nord, nord-est, est, nord-ouest.
La Pierra Menta sous différents aspects avec la face nord, nord-est, est, nord-ouest.La Pierra Menta sous différents aspects avec la face nord, nord-est, est, nord-ouest.La Pierra Menta sous différents aspects avec la face nord, nord-est, est, nord-ouest.

La Pierra Menta sous différents aspects avec la face nord, nord-est, est, nord-ouest.

Le sentier qui mène au col du Bresson et le refuge de la Balme. A travers le tube on voit l'Aliet, cette pointe qui se dresse au fond du paysage.Le sentier qui mène au col du Bresson et le refuge de la Balme. A travers le tube on voit l'Aliet, cette pointe qui se dresse au fond du paysage.Le sentier qui mène au col du Bresson et le refuge de la Balme. A travers le tube on voit l'Aliet, cette pointe qui se dresse au fond du paysage.
Le sentier qui mène au col du Bresson et le refuge de la Balme. A travers le tube on voit l'Aliet, cette pointe qui se dresse au fond du paysage.Le sentier qui mène au col du Bresson et le refuge de la Balme. A travers le tube on voit l'Aliet, cette pointe qui se dresse au fond du paysage.Le sentier qui mène au col du Bresson et le refuge de la Balme. A travers le tube on voit l'Aliet, cette pointe qui se dresse au fond du paysage.

Le sentier qui mène au col du Bresson et le refuge de la Balme. A travers le tube on voit l'Aliet, cette pointe qui se dresse au fond du paysage.

Le refuge et le lac du Presset sous le col du Grand Fond. Depuis ce dernier on retrouve le Mont Blanc, de nouveau le lac du Presset avec la Tarentaise et la brêche de Prarozan que l'on atteint par une sente étroite.Le refuge et le lac du Presset sous le col du Grand Fond. Depuis ce dernier on retrouve le Mont Blanc, de nouveau le lac du Presset avec la Tarentaise et la brêche de Prarozan que l'on atteint par une sente étroite.Le refuge et le lac du Presset sous le col du Grand Fond. Depuis ce dernier on retrouve le Mont Blanc, de nouveau le lac du Presset avec la Tarentaise et la brêche de Prarozan que l'on atteint par une sente étroite.
Le refuge et le lac du Presset sous le col du Grand Fond. Depuis ce dernier on retrouve le Mont Blanc, de nouveau le lac du Presset avec la Tarentaise et la brêche de Prarozan que l'on atteint par une sente étroite.Le refuge et le lac du Presset sous le col du Grand Fond. Depuis ce dernier on retrouve le Mont Blanc, de nouveau le lac du Presset avec la Tarentaise et la brêche de Prarozan que l'on atteint par une sente étroite.Le refuge et le lac du Presset sous le col du Grand Fond. Depuis ce dernier on retrouve le Mont Blanc, de nouveau le lac du Presset avec la Tarentaise et la brêche de Prarozan que l'on atteint par une sente étroite.

Le refuge et le lac du Presset sous le col du Grand Fond. Depuis ce dernier on retrouve le Mont Blanc, de nouveau le lac du Presset avec la Tarentaise et la brêche de Prarozan que l'on atteint par une sente étroite.

Le retour s'effectue en balcon au dessus du lac et, à la Petite Berge, une jolie tarine prend la pose devant le Mont Blanc. Enfin c'est le plan de la Lai que surplombe le roc du Vent fréquenté par les via ferratistes. Le retour s'effectue en balcon au dessus du lac et, à la Petite Berge, une jolie tarine prend la pose devant le Mont Blanc. Enfin c'est le plan de la Lai que surplombe le roc du Vent fréquenté par les via ferratistes. Le retour s'effectue en balcon au dessus du lac et, à la Petite Berge, une jolie tarine prend la pose devant le Mont Blanc. Enfin c'est le plan de la Lai que surplombe le roc du Vent fréquenté par les via ferratistes.

Le retour s'effectue en balcon au dessus du lac et, à la Petite Berge, une jolie tarine prend la pose devant le Mont Blanc. Enfin c'est le plan de la Lai que surplombe le roc du Vent fréquenté par les via ferratistes.

Publié dans Randos estivales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aude.C 04/01/2017 00:29

Bonjour Roger,

Pourriez-vous préciser s'il s'agit de 1994m de dénivelé positif ? Avez-vous également en mémoire le dénivelé du jour 1 et du jour 2 ?
Merci en tout cas pour cet article très documenté et très détaillé.

Merci encore à vous,

Roger 04/01/2017 16:06

Bonjour Aude. Pour le refuge de la Balme il s'agit bien d'un dénivelé positif. Il y a eu plusieurs descentes vers Treicol et vers le refuge. Le premier jour le dénivelé était de l'ordre de 1390 mètres et le segond de l'ordre de 600 m.
Merci de suivre mon blog.
Roger