La Tête du Torraz (Adapar)

Publié le par Roger

La Tête du Torraz (Adapar)

Au départ de Manant (930m), dans le massif des Aravis, entre Flumet et la Giettaz, sur le parking d'une ancienne auberge, un sentier, d'abord peu visible, puis mieux marqué, s'élève vers l'est à travers des forêts d'épicéas. La pente est raide, mais la fraîcheur de l'air et une marche lente permettent de l'avaler sans trop de peine. Au bout de 45 minutes environ, on débouche sur l'alpage de Tandieu (1350m) où s'élèvent plusieurs chalets dispersés le long d'une piste stabilisée de façon artisanale par différents matériaux. Après le dernier d'entre eux, il faut trouver en forêt un sentier parmi de nombreuses traces de passages des moutons. On rejoint alors une clairière où on remonte progressivement jusqu'au chalet de Tanieuvre. Là se trouve la piste qui arrive du Gateau, un sommet qui domine Flumet. Très vite un sentier bien tracé sinue parmi les framboisiers et nous amène sur la Char, une arête herbeuse où paissent des troupeaux de vaches de race Abondance. Une vue semi circulaire permet d'identifier différents sommets des Aravis. En longeant les chalets qui se trouvent là et en traversant une mouille sur une planche, on découvre la piste qui va nous amener à une autre qui vient aussi du Gateau. Cette dernière montée est plutôt raide mais on parvient assez rapidement à la Tête du Torraz (1930m) où arrivent un télésiège et un téleski. Nous avons donc parcouru en un peu moins de 3 heures un dénivelé de 1000m. La vue s'étend alors jusqu'au Mont Blanc (photo ci-dessus) et au Beaufortain. La pointe percée se dresse juste devant nous.

Un pique-nique (bien arrosé pour quelques-uns) et un temps de repos plus tard et c'est la descente vers la Giettaz par un sentier herbeux en contrebas de la Tête du Torraz. C'est un chemin agréable qui passe dans les alpages puis dans un bois en direction de la mouille du Chapet. Plus bas la pente se raidit et finit par rejoindre la piste qui relie la Giettaz au Plan. On arrive alors assez vite à la route, dans un virage juste en dessous de la Giettaz, au pont qui traverse l'Arrondine.

De l'ancienne auberge de Manant à l'alpage de Tandieu où l'on trouve même une salle de bains de plein-air, jusqu'au chalet de Tanieuvre.De l'ancienne auberge de Manant à l'alpage de Tandieu où l'on trouve même une salle de bains de plein-air, jusqu'au chalet de Tanieuvre.De l'ancienne auberge de Manant à l'alpage de Tandieu où l'on trouve même une salle de bains de plein-air, jusqu'au chalet de Tanieuvre.
De l'ancienne auberge de Manant à l'alpage de Tandieu où l'on trouve même une salle de bains de plein-air, jusqu'au chalet de Tanieuvre.De l'ancienne auberge de Manant à l'alpage de Tandieu où l'on trouve même une salle de bains de plein-air, jusqu'au chalet de Tanieuvre.De l'ancienne auberge de Manant à l'alpage de Tandieu où l'on trouve même une salle de bains de plein-air, jusqu'au chalet de Tanieuvre.

De l'ancienne auberge de Manant à l'alpage de Tandieu où l'on trouve même une salle de bains de plein-air, jusqu'au chalet de Tanieuvre.

Les colchiques déploient leur corolle tandis que des amanites tue-mouches ou des lépiotes émergent et s'épanouissent.Les colchiques déploient leur corolle tandis que des amanites tue-mouches ou des lépiotes émergent et s'épanouissent.Les colchiques déploient leur corolle tandis que des amanites tue-mouches ou des lépiotes émergent et s'épanouissent.

Les colchiques déploient leur corolle tandis que des amanites tue-mouches ou des lépiotes émergent et s'épanouissent.

Une vache Abondance observe notre passage sous la clôture électrifiée pour arriver à la Char avec ses mouilles et ses chalets sur fond de col des Aravis.Une vache Abondance observe notre passage sous la clôture électrifiée pour arriver à la Char avec ses mouilles et ses chalets sur fond de col des Aravis.Une vache Abondance observe notre passage sous la clôture électrifiée pour arriver à la Char avec ses mouilles et ses chalets sur fond de col des Aravis.
Une vache Abondance observe notre passage sous la clôture électrifiée pour arriver à la Char avec ses mouilles et ses chalets sur fond de col des Aravis.Une vache Abondance observe notre passage sous la clôture électrifiée pour arriver à la Char avec ses mouilles et ses chalets sur fond de col des Aravis.Une vache Abondance observe notre passage sous la clôture électrifiée pour arriver à la Char avec ses mouilles et ses chalets sur fond de col des Aravis.

Une vache Abondance observe notre passage sous la clôture électrifiée pour arriver à la Char avec ses mouilles et ses chalets sur fond de col des Aravis.

A la Tête du Torraz un panorama s'ouvre sur la chaîne du Mont-Blanc.

A la Tête du Torraz un panorama s'ouvre sur la chaîne du Mont-Blanc.

Un contraste entre les paysages de la Pointe Percée ou du Mont-Blanc, et les remontées mécaniques. Il se retrouve dans le choix du lieu de pique-nique, sous le télésiège ou face au Mont-Blanc.Un contraste entre les paysages de la Pointe Percée ou du Mont-Blanc, et les remontées mécaniques. Il se retrouve dans le choix du lieu de pique-nique, sous le télésiège ou face au Mont-Blanc.Un contraste entre les paysages de la Pointe Percée ou du Mont-Blanc, et les remontées mécaniques. Il se retrouve dans le choix du lieu de pique-nique, sous le télésiège ou face au Mont-Blanc.
Un contraste entre les paysages de la Pointe Percée ou du Mont-Blanc, et les remontées mécaniques. Il se retrouve dans le choix du lieu de pique-nique, sous le télésiège ou face au Mont-Blanc.Un contraste entre les paysages de la Pointe Percée ou du Mont-Blanc, et les remontées mécaniques. Il se retrouve dans le choix du lieu de pique-nique, sous le télésiège ou face au Mont-Blanc.Un contraste entre les paysages de la Pointe Percée ou du Mont-Blanc, et les remontées mécaniques. Il se retrouve dans le choix du lieu de pique-nique, sous le télésiège ou face au Mont-Blanc.

Un contraste entre les paysages de la Pointe Percée ou du Mont-Blanc, et les remontées mécaniques. Il se retrouve dans le choix du lieu de pique-nique, sous le télésiège ou face au Mont-Blanc.

Publié dans Randos estivales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article