Les Prises de la Bastille.

Publié le par Roger

Les Prises de la Bastille.

Cette via ferrata se situe à Grenoble, tout près du centre ville et à deux pas de la Porte de France et du parking de l'Esplanade. Elle s'élève en plusieurs parties dans les falaises qui supportent un ensemble de fortifications édifiées dans la première partie du XIX° siècle, barrière de défense contre une éventuelle invasion du Dauphiné par les Savoyards. Une construction jugée anarchique par Vauban qui n'aurait pas parié un kopek sur sa résistance aux outrages du temps.Toujours est-il que ce sont trois savoyards qui, aujourd'hui, se lancent à l'assaut de la forteresse.

Tout en bas de la falaise Vicat, un petit parcours d'initiation permet de découvrir les caractéristiques d'une via ferrata. Les difficultés commencent cependant très vite avec la première partie : les barreaux du début sont difficiles à atteindre car très haut placés et les pieds ne trouvent aucun appui sur une roche glissante, polie par les nombreux passages des utilisateurs. Après plusieurs dérapages on parvient enfin à se hisser à la force des bras. S'ensuit une verticale suivie d'une traversée le long de la falaise. On passe alors un pont de singe qui bouge beaucoup du fait de cables peu tendus puis une passerelle. Quelques autres traversées plus loin et on sort dans une prairie d'où part un sentier tracé dans les buis qui amène en une dizaine de minutes à la deuxième partie dans les falaises de la Bastille. Là aussi un premier mur nous attend avec un départ en léger surplomb, un parcours aérien, le plus souvent en dévers, surtout quand on s'attaque à une montée oblique éprouvante pour les bras. Enfin, au détour d'un rocher apparait une échauguette au coin d'une muraille qui annonce la fin de ce tronçon. Quelques dizaines de mètres encore et un dernier mur débouche sur les remparts en passant par les arches qui ouvrent sur la vallée.

La descente s'effectue à travers les constructions du fort par des chemins de ronde, des couloirs des portes voutées, des escaliers souterrains.

Un petit échauffement au ras du sol avant un départ difficile sur le premier mur de la falaise Vicat.Un petit échauffement au ras du sol avant un départ difficile sur le premier mur de la falaise Vicat.Un petit échauffement au ras du sol avant un départ difficile sur le premier mur de la falaise Vicat.

Un petit échauffement au ras du sol avant un départ difficile sur le premier mur de la falaise Vicat.

Le pont de singe aux cables peu tendus et la passerelle.Le pont de singe aux cables peu tendus et la passerelle.Le pont de singe aux cables peu tendus et la passerelle.

Le pont de singe aux cables peu tendus et la passerelle.

Du sentier, une vue sur Grenoble et on se hisse au départ de la deuxième partie sur les falaises de la Bastille.Du sentier, une vue sur Grenoble et on se hisse au départ de la deuxième partie sur les falaises de la Bastille.Du sentier, une vue sur Grenoble et on se hisse au départ de la deuxième partie sur les falaises de la Bastille.

Du sentier, une vue sur Grenoble et on se hisse au départ de la deuxième partie sur les falaises de la Bastille.

Sous nos pieds la ville de Grenoble, la vallée de l'Isère et une bien sympathique rencontre.Sous nos pieds la ville de Grenoble, la vallée de l'Isère et une bien sympathique rencontre.Sous nos pieds la ville de Grenoble, la vallée de l'Isère et une bien sympathique rencontre.

Sous nos pieds la ville de Grenoble, la vallée de l'Isère et une bien sympathique rencontre.

Des montées obliques déversantes contraignantes pour les bras avant d'arriver à l'échauguette qui marque la fin de la deuxième partie.Des montées obliques déversantes contraignantes pour les bras avant d'arriver à l'échauguette qui marque la fin de la deuxième partie.Des montées obliques déversantes contraignantes pour les bras avant d'arriver à l'échauguette qui marque la fin de la deuxième partie.

Des montées obliques déversantes contraignantes pour les bras avant d'arriver à l'échauguette qui marque la fin de la deuxième partie.

Un dernier rempart et c'est la sortie.Un dernier rempart et c'est la sortie.Un dernier rempart et c'est la sortie.

Un dernier rempart et c'est la sortie.

Encore un regard à travers les arches, un autre derrière soi et on descend dans les entrailles du fort.Encore un regard à travers les arches, un autre derrière soi et on descend dans les entrailles du fort.Encore un regard à travers les arches, un autre derrière soi et on descend dans les entrailles du fort.

Encore un regard à travers les arches, un autre derrière soi et on descend dans les entrailles du fort.

Les Prises de la Bastille.

Publié dans via ferrata

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article