Le col de Cherel (2).

Publié le par Roger

Le col de Cherel (2).

Le redoux et une journée de pluie ont eu raison de la neige tombée en abondance à la fin du mois de décembre. Nous prenons quand même la route de Jarzy, au coeur du massif des Bauges pour rejoindre le hameau de Précherel à 978m. Les raquettes sur le sac nous quittons le parking en direction du pont de Leyat. Très vite un mince bandeau de neige durcie nous permet de chausser. De l'autre côté du pont sur le ruisseau de Cherel un chemin part derrière la cabane et longe un moment le torrent. Il ne s'agit plus du sentier raide que nous avions emprunté l'année précédente (cf. l'article) mais d'une voie plus large qui s'élève en pente douce. La neige manque bien un peu et quelques passages se font sur des feuilles ou des pierres. Nous parvenons cependant à progresser pour retrouver une couche plus épaisse et rejoindre la piste forestière d'où la vue s'étend jusqu'à la Dent d'Arclusaz. Le sentier continue de grimper, passe à proximité d'une cabane en contrebas du Trelod et débouche dans la clairière où s'élèvent les chalets du col de Cherel à 1495m. Ce col se situe entre le Trélod et l'Arcalod. La piste forestière et pastorale qui le dessert relie les Bauges depuis Jarzy à Chevaline en Haute Savoie par la Combe d'Ire. Il nous aura fallu deux heures pour y parvenir.

Après le pique nique et un réconfortant vin chaud pris dans un abreuvoir gelé, la descente s'effectue cette fois par la piste après un passage aux granges de sur les Plans pour admirer le paysage.

Entre le Trelod et l'Arcalod, la route peu enneigée amène au pont de Leyat qui marque le début de la montée.Entre le Trelod et l'Arcalod, la route peu enneigée amène au pont de Leyat qui marque le début de la montée.Entre le Trelod et l'Arcalod, la route peu enneigée amène au pont de Leyat qui marque le début de la montée.

Entre le Trelod et l'Arcalod, la route peu enneigée amène au pont de Leyat qui marque le début de la montée.

Le chemin démarre à droite derrière la cabane pour rejoindre beaucoup plus haut la piste forestière que l'on ne fait que traverser. La vue porte alors jusqu'à la Dent d'Arclusaz.Le chemin démarre à droite derrière la cabane pour rejoindre beaucoup plus haut la piste forestière que l'on ne fait que traverser. La vue porte alors jusqu'à la Dent d'Arclusaz.Le chemin démarre à droite derrière la cabane pour rejoindre beaucoup plus haut la piste forestière que l'on ne fait que traverser. La vue porte alors jusqu'à la Dent d'Arclusaz.

Le chemin démarre à droite derrière la cabane pour rejoindre beaucoup plus haut la piste forestière que l'on ne fait que traverser. La vue porte alors jusqu'à la Dent d'Arclusaz.

Au dessus du chalet isolé sous le Trélod on débouche dans la clairière pour rejoindre le col.Au dessus du chalet isolé sous le Trélod on débouche dans la clairière pour rejoindre le col.Au dessus du chalet isolé sous le Trélod on débouche dans la clairière pour rejoindre le col.
Au dessus du chalet isolé sous le Trélod on débouche dans la clairière pour rejoindre le col.Au dessus du chalet isolé sous le Trélod on débouche dans la clairière pour rejoindre le col.Au dessus du chalet isolé sous le Trélod on débouche dans la clairière pour rejoindre le col.

Au dessus du chalet isolé sous le Trélod on débouche dans la clairière pour rejoindre le col.

Du col la vue s'étend sur le Haute Savoie dominée par la Tournette.

Du col la vue s'étend sur le Haute Savoie dominée par la Tournette.

Des jeux de lumière au col. La neige a roulé le long de la pente formant une roue.Des jeux de lumière au col. La neige a roulé le long de la pente formant une roue.Des jeux de lumière au col. La neige a roulé le long de la pente formant une roue.

Des jeux de lumière au col. La neige a roulé le long de la pente formant une roue.

Aux granges de sur les Plans. Sur la piste les traces profondes de pneus.Aux granges de sur les Plans. Sur la piste les traces profondes de pneus.Aux granges de sur les Plans. Sur la piste les traces profondes de pneus.

Aux granges de sur les Plans. Sur la piste les traces profondes de pneus.

Commenter cet article