La Pointe de la Grande Journée.

Publié le par Roger

La Pointe de la Grande Journée.

Cette randonnée trouve son point de départ au Planay, à Arèches Beaufort (1204m). Au centre de la station un sentier s'élève vers le sud, croise parfois ou emprunte une piste, plus ou moins le long du ruisseau. Des passages en sous-bois restent assez boueux malgré la sécheresse de ce mois de Juillet. D'autres en clairières serpentent dans les alpages couverts de fleurs. On suit ainsi à peu près la trajectoire du télésiège de Piapolay que l'on quitte finalement vers la droite, à l'Echaudet (1649m), dans la direction du col de la Bâthie. Le chemin herbeux ou boueux, parfois ponctué de bouses nous amène tranquillement au col (1889m). Les vaches sont là, de même qu'une machine à traire. L'odeur âcre des déjections nous prend à la gorge. Nous ne nous attardons pas. Devant nous s'élève la pointe de Lavouet que nous longeons par la droite d'abord dans l'herbe puis dans des pierriers où la trace se perd parfois malgré un nombre important de cairns. La pente devient plus forte, la progression plus difficile jusqu'à un col (2375m) d'où l'on peut voir enfin la pointe de la Grande Journée et la crête qu'il va falloir gravir entre les rochers (photo ci-dessus). Elle s'avère en fait plus impressionnante que difficile et, en un quart d'heure, nous parvenons au cairn sommital à 2460m. Une vue à 360° nous attend, avec Albertville en contrebas, le mt Mirantin, le mt Blanc, le Grand Mont, la Grande Casse...impossible de les énumérer tous. De retour au petit col sous la pointe, nous faisons une pause pique-nique près d'un névé pour faire rafraîchir la bouteille de blanc.

La descente se poursuit vers le sud-ouest, en direction du lac sans fond, toujours dans un décor minéral de dalles schisteuses. En suivant le déversoir du lac on longe les lacs de Lavouet et du Soufflet. Le GR du Beaufortain nous ramène vers l'est et le col de la Bâthie où nous croisons un groupe de vététistes dont l'un est victime d'une crevaison. C'est enfin la longue descente vers le Planay par le même chemin que celui du matin. La bière bien fraîche qui nous attend à la voiture est un réel plaisir.

La montée débute dans un alpage. En bas le hameau de Ladray émerge de la brume matinale.La montée débute dans un alpage. En bas le hameau de Ladray émerge de la brume matinale.La montée débute dans un alpage. En bas le hameau de Ladray émerge de la brume matinale.

La montée débute dans un alpage. En bas le hameau de Ladray émerge de la brume matinale.

Un sentier fleuri laisse apparaître la pointe de Lavouet.Un sentier fleuri laisse apparaître la pointe de Lavouet.Un sentier fleuri laisse apparaître la pointe de Lavouet.

Un sentier fleuri laisse apparaître la pointe de Lavouet.

L'arrivée au col de la Bâthie aux prairies couvertes de fleurs d'arnica. On rencontre aussi les premiers lys martagon de la saison.L'arrivée au col de la Bâthie aux prairies couvertes de fleurs d'arnica. On rencontre aussi les premiers lys martagon de la saison.L'arrivée au col de la Bâthie aux prairies couvertes de fleurs d'arnica. On rencontre aussi les premiers lys martagon de la saison.

L'arrivée au col de la Bâthie aux prairies couvertes de fleurs d'arnica. On rencontre aussi les premiers lys martagon de la saison.

Après la prairie un monde minéral nous accompagne jusqu'au col et aux premiers névés.Après la prairie un monde minéral nous accompagne jusqu'au col et aux premiers névés.Après la prairie un monde minéral nous accompagne jusqu'au col et aux premiers névés.

Après la prairie un monde minéral nous accompagne jusqu'au col et aux premiers névés.

Il reste 100m de dénivelé pour arriver au cairn sommital de la Grande Journée d'où l'on distingue Albertville.Il reste 100m de dénivelé pour arriver au cairn sommital de la Grande Journée d'où l'on distingue Albertville.Il reste 100m de dénivelé pour arriver au cairn sommital de la Grande Journée d'où l'on distingue Albertville.

Il reste 100m de dénivelé pour arriver au cairn sommital de la Grande Journée d'où l'on distingue Albertville.

Le panorama de la Pointe de la Grande Journée au Mont-Blanc.

Le panorama de la Pointe de la Grande Journée au Mont-Blanc.

Dans la descente, après les cailloux, le lac sans Fond et le lac du Soufflet.Dans la descente, après les cailloux, le lac sans Fond et le lac du Soufflet.Dans la descente, après les cailloux, le lac sans Fond et le lac du Soufflet.

Dans la descente, après les cailloux, le lac sans Fond et le lac du Soufflet.

De retour au col de la Bâthie puis à la station du Planay.De retour au col de la Bâthie puis à la station du Planay.De retour au col de la Bâthie puis à la station du Planay.

De retour au col de la Bâthie puis à la station du Planay.

Publié dans Randos estivales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article