Le Mont Colombier -2- (Adapar)

Publié le par Roger

Le Mont Colombier -2- (Adapar)

Prévue pour l'Adapar l'été dernier puis annulée, cette randonnée avait fait l'objet d'une reconnaissance depuis Aillon le Jeune, en passant par les chalets de la Fullie (voir l'article). Cette fois-ci, malgré des prévisions météo incertaines, nous partons d'Aillon le Vieux pour grimper par le versant ouest. L'altitude de départ, depuis le petit parking à côté de l'église est de 930 m. Juste en face, une piste nous amène 100 m plus haut. On la quitte pour un sentier qui s'enfonce en sous-bois en longeant la Combe du Cheval. La pente est assez raide mais, la fraîcheur aidant, un rythme de marche assez lent permet d'en venir à bout sans difficulté. A 1700m on est en dessous du col de Rossanaz qui ouvre sur la combe de l'Ilette, une vaste prairie d'alpage. Au creux d'une barre rocheuse on peut voir l'entrée de la grotte du Mineur. L'origine de ce nom est celle d'un chercheur d'or qui pensait y faire fortune. Le sentier s'oriente vers le sud et le col du Colombier d'où l'on aperçoit le chalet d'alpage de Rossanaz. Cap au sud-est pour les 250 m de dénivelé qui nous séparent du sommet (à 2045m), d'abord dans la prairie puis dans les rochers avec un passage plus escarpé. En haut un troupeau de chèvres nous accueille puis cède la place aux chocards en quête de nourriture.

La descente débute par l'arête sud jusqu'au col de la Cochette à 1694m (en fait la cochette est un passage, un col). La progression est délicate mais ne pose pas de problèmes. Lors de la reconnaissance nous avions suivi un sentier qui s'oriente vers l'ouest et la Bottière. Souvent en sous-bois, l'humidité rend parfois les pierres glissantes. On parvient ainsi au hameau de la Bottière avant de remonter par la route à Aillon le Vieux pour retrouver la voiture. Aujourd'hui nous descendons vers l'est en longeant le Mont Colombier puis en suivant le sentier, tantôt en sous-bois, tantôt en prairie jusqu'aux chalets de la Fullie. Un peu plus bas, vers le sud, un chemin assez boueux nous amène au parking de Praz Gelaz où nous retrouvons la route jusqu'à une intersection où nous attend le car.

La prévention ne manque pas d'humour à Aillon...le Vieux. Un sentier bien balisé qui s'élève en sous-bois.La prévention ne manque pas d'humour à Aillon...le Vieux. Un sentier bien balisé qui s'élève en sous-bois.La prévention ne manque pas d'humour à Aillon...le Vieux. Un sentier bien balisé qui s'élève en sous-bois.

La prévention ne manque pas d'humour à Aillon...le Vieux. Un sentier bien balisé qui s'élève en sous-bois.

Les contreforts de la Dent de Rossanaz et le sommet de cette dernière. Le bas de la combe et le Mont Colombier.Les contreforts de la Dent de Rossanaz et le sommet de cette dernière. Le bas de la combe et le Mont Colombier.Les contreforts de la Dent de Rossanaz et le sommet de cette dernière. Le bas de la combe et le Mont Colombier.

Les contreforts de la Dent de Rossanaz et le sommet de cette dernière. Le bas de la combe et le Mont Colombier.

Depuis l'arête ouest, Aillon le Jeune et, au fond, le mont Margeriaz.

Depuis l'arête ouest, Aillon le Jeune et, au fond, le mont Margeriaz.

Un pin tout seul dans la montée. Le sommet est colonisé par des chèvres (lors de la reconnaissance) et des chocards.Un pin tout seul dans la montée. Le sommet est colonisé par des chèvres (lors de la reconnaissance) et des chocards.Un pin tout seul dans la montée. Le sommet est colonisé par des chèvres (lors de la reconnaissance) et des chocards.

Un pin tout seul dans la montée. Le sommet est colonisé par des chèvres (lors de la reconnaissance) et des chocards.

A l'est du Colombier. Au dessus de Jarzy, le Trélod, l'Arcalod, le Pécloz.

A l'est du Colombier. Au dessus de Jarzy, le Trélod, l'Arcalod, le Pécloz.

Vers le col de la Cochette, les rochers de la Bade. Un patou veille sur un troupeau de chèvres. Sur le sentier de la Bottière un chalet en ruines dans la verdure.Vers le col de la Cochette, les rochers de la Bade. Un patou veille sur un troupeau de chèvres. Sur le sentier de la Bottière un chalet en ruines dans la verdure.Vers le col de la Cochette, les rochers de la Bade. Un patou veille sur un troupeau de chèvres. Sur le sentier de la Bottière un chalet en ruines dans la verdure.

Vers le col de la Cochette, les rochers de la Bade. Un patou veille sur un troupeau de chèvres. Sur le sentier de la Bottière un chalet en ruines dans la verdure.

Un passage sous le Mont Colombier, une tarine sympa sur un rocher, des colchiques dans le pré.Un passage sous le Mont Colombier, une tarine sympa sur un rocher, des colchiques dans le pré.Un passage sous le Mont Colombier, une tarine sympa sur un rocher, des colchiques dans le pré.

Un passage sous le Mont Colombier, une tarine sympa sur un rocher, des colchiques dans le pré.

Depuis la Bottière (lors de la reconnaissance) une vue générale du massif.

Depuis la Bottière (lors de la reconnaissance) une vue générale du massif.

Publié dans Randos estivales

Commenter cet article