Le Mont de la Guerre (Adapar).

Publié le par Roger

Le Mont de la Guerre (Adapar).

Pourquoi un tel nom pour un sommet si débonnaire ? Les explications ne manquent pas. En fait chacun présente la sienne comme la bonne : une guerre entre divinités...entre Tarentaise et Maurienne...ou encore un dérivé de gurraz qui signifie "gorge" en référence à celle qui sépare ce mont de celui du Bozolet, juste au nord. On s'en tiendra donc à cette incertitude.

Cela ne nous a pas empêché de partir de Champagny en Vanoise, à 1250 mètres pour rejoindre un peu plus haut le front de neige, s'élever sur la piste de ski et enfin emprunter un sentier muletier qui traverse la forêt et débouche dans les alpages sous les Combes d'en Haut. On rencontre plusieurs chemins mais les panneaux nous orientent clairement vers notre destination. Aux Combes, ce hameau bien entretenu, on retrouve une piste carrossable que l'on quitte un moment plus tard pour un sentier un peu plus pentu, parfois encombré de vaches, qui traverse bois et prairies. Encore une intersection et un chemin en forêt et on se retrouve en alpage sous le mont de la Guerre. De longs zigzags au dessus de la croix de la Porcière permettent d'avaler sans peine du dénivelé. On contourne alors le sommet pour remonter plein sud en grande partie hors sentier, laissant dernière nous le Bozelet et sa chapelle. Le sommet est marqué par un cairn, à 2293 mètres. De là on peut voir les pistes de la Plagne et Bellecôte, le mont Jovet, la Grande Motte, le Grand Bec, Courchevel...et bien d'autres encore.

Pour redescendre on se rend à une croix rudimentaire et délabrée et on évolue droit dans la pente afin de retrouver le chemin de montée. Au carrefour du Bois des Côtes, à 1850 m on descend vers la Duy pour rencontrer la piste. En la suivant à gauche on longe le chalet de l'Ours (un centre de spiritualité) où se dresse une statue en bois de l'animal. Un sentier en contrebas passe près du chalet d'alpage de la Duy. Après on continue vers le hameau du Châtelard que l'on traverse pour rejoindre la sente en forêt qui nous ramènera à Champagny.

Le hameau des Combes d'en Haut avec une petite niche creusée dans un rocher.Le hameau des Combes d'en Haut avec une petite niche creusée dans un rocher.Le hameau des Combes d'en Haut avec une petite niche creusée dans un rocher.

Le hameau des Combes d'en Haut avec une petite niche creusée dans un rocher.

Vers le Mont de la Guerre, les hauteurs de la Plagne et la chapelle du Bozelet.Vers le Mont de la Guerre, les hauteurs de la Plagne et la chapelle du Bozelet.Vers le Mont de la Guerre, les hauteurs de la Plagne et la chapelle du Bozelet.

Vers le Mont de la Guerre, les hauteurs de la Plagne et la chapelle du Bozelet.

De l'autre côté de la Combe, sous le Bozelet, l'arrivée et le cairn du sommet. De l'autre côté de la Combe, sous le Bozelet, l'arrivée et le cairn du sommet. De l'autre côté de la Combe, sous le Bozelet, l'arrivée et le cairn du sommet.

De l'autre côté de la Combe, sous le Bozelet, l'arrivée et le cairn du sommet.

Le mont Jovet en face. Une gentiane attardée et la croix du mont de la Guerre.Le mont Jovet en face. Une gentiane attardée et la croix du mont de la Guerre.Le mont Jovet en face. Une gentiane attardée et la croix du mont de la Guerre.

Le mont Jovet en face. Une gentiane attardée et la croix du mont de la Guerre.

Au chalet de l'ours, la Duy et une vue sur le Grand Bec.Au chalet de l'ours, la Duy et une vue sur le Grand Bec.Au chalet de l'ours, la Duy et une vue sur le Grand Bec.

Au chalet de l'ours, la Duy et une vue sur le Grand Bec.

Le hameau du Chatelard, la vallée de Champagny et le retour à la station.Le hameau du Chatelard, la vallée de Champagny et le retour à la station.Le hameau du Chatelard, la vallée de Champagny et le retour à la station.

Le hameau du Chatelard, la vallée de Champagny et le retour à la station.

Publié dans Randos estivales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article