La montagne de Sulens.

Publié le par Roger

Le sommet depuis la crête.

Le col du Marais, à 834 mètres d'altitude, entre Serraval et Thônes sert de point de départ à cette randonnée. Après avoir traversé le village du Marais, on s'élève rapidement plein est, entre bois et clairières, en suivant les nombreux skieurs de randonnée qui fréquentent le site. Au début la neige est croutée et souvent rapée. Elle s'améliore peu à peu, au fur et à mesure que nous prenons de l'altitude. On dépasse ainsi les chalets de Fontany et des Bancs (vers 1300 m.), toujours en pente soutenue. Derrière nous la Tournette émerge de la brume. Un peu au dessus on rencontre le sentier qui s'oriente au nord, traverse une forêt pour sortir et se perdre dans une vaste clairière. On s'en tient alors aux traces des skieurs qui filent droit dans la pente,vers l'est et la crête du massif. Ce passage est vraiment difficile. On aurait pu l'éviter en continuant vers le nord et la Grande Montagne, mais aucun panneau, aucune trace, n'indiquait cette direction. Une fois sur la crête c'est un magnifique panorama qui nous attend, avec, en toile de fond, le Charvin et les sommets qui l'entourent comme les Aiguilles du Mont, la Tête de l'Aulp, la Pointe de la Mandalaz et l'Etale. En suivant cette crête on arrive à un petit sommet, vers 1800 mètres. En face de nous s'élève le point culminant de Sulens mais il est déjà tard et les estomacs imposent de renoncer à le gravir. Dommage, il ne restait que 20 minutes pour y parvenir.

Pour redescendre on rejoint un peu en contrebas le col sud de Sulens à 1750 m pour parcourir, en hors piste et dans une belle poudreuse, la combe qui amène aux chalets de la Grande Montagne à 1610 mètres. Nous y trouvons vers le sud le chemin que l'on aurait dû prendre dans la montée. La descente se poursuit, tantôt en suivant le chemin, tantôt en coupant droit dans la pente jusqu'aux Bancs puis jusqu'au village du Marais.

Au dessus du hameau du Marais, la Tournette se dévoile peu à peu.Au dessus du hameau du Marais, la Tournette se dévoile peu à peu.Au dessus du hameau du Marais, la Tournette se dévoile peu à peu.

Au dessus du hameau du Marais, la Tournette se dévoile peu à peu.

La pente brassée par les skieurs est rude. A travers bois et clairières on arrive aux chalets de Fontany.La pente brassée par les skieurs est rude. A travers bois et clairières on arrive aux chalets de Fontany.La pente brassée par les skieurs est rude. A travers bois et clairières on arrive aux chalets de Fontany.

La pente brassée par les skieurs est rude. A travers bois et clairières on arrive aux chalets de Fontany.

Après la forêt la pente vers l'est met les mollets à rude épreuve.Après la forêt la pente vers l'est met les mollets à rude épreuve.Après la forêt la pente vers l'est met les mollets à rude épreuve.

Après la forêt la pente vers l'est met les mollets à rude épreuve.

Derrière, la Tournette est à présent bien dégagée.

Derrière, la Tournette est à présent bien dégagée.

La montagne de Sulens.La montagne de Sulens.La montagne de Sulens.
Après l'effort, un panorama somptueux sur les Aravis.

Après l'effort, un panorama somptueux sur les Aravis.

Un premier sommet à 1800 mètres. De là, une vue sur le Belle Etoile qui émerge des nuages.Un premier sommet à 1800 mètres. De là, une vue sur le Belle Etoile qui émerge des nuages.Un premier sommet à 1800 mètres. De là, une vue sur le Belle Etoile qui émerge des nuages.

Un premier sommet à 1800 mètres. De là, une vue sur le Belle Etoile qui émerge des nuages.

Le point culminant de Sulens face à la chaîne des Aravis.

Le point culminant de Sulens face à la chaîne des Aravis.

Depuis le col sud de Sulens, la descente passe par les chalets de la Grande Montagne.Depuis le col sud de Sulens, la descente passe par les chalets de la Grande Montagne.Depuis le col sud de Sulens, la descente passe par les chalets de la Grande Montagne.

Depuis le col sud de Sulens, la descente passe par les chalets de la Grande Montagne.

Les Bancs, dernière étape avant de rejoindre la vallée.

Les Bancs, dernière étape avant de rejoindre la vallée.

20 février 2017 :

Nous effectuons une reconnaissance du parcours pour l'Adapar. En bas il n'y a pas de neige. Il faut monter à 1036 mètres pour en trouver. Par contre, cette fois nous allons jusqu'au sommet (1839 m.), ce qui permet de compléter cet article.

Derniers mètres avant le sommet. Depuis les tables d'orientation une vue sur le Charvin. Derrière le chocard, dans la vallée, la ville de Thônes.Derniers mètres avant le sommet. Depuis les tables d'orientation une vue sur le Charvin. Derrière le chocard, dans la vallée, la ville de Thônes.Derniers mètres avant le sommet. Depuis les tables d'orientation une vue sur le Charvin. Derrière le chocard, dans la vallée, la ville de Thônes.

Derniers mètres avant le sommet. Depuis les tables d'orientation une vue sur le Charvin. Derrière le chocard, dans la vallée, la ville de Thônes.

Depuis la crête de Sulens, un panorama sur la chaîne des Aravis.

Depuis la crête de Sulens, un panorama sur la chaîne des Aravis.

Commenter cet article