La Pointe de Mandallaz (2277 m.)

Publié le par Roger

La Pointe de Mandallaz, au fond à droite.
La Pointe de Mandallaz, au fond à droite.

Ce sommet est également désigné par les Trois Aiguilles. Il est situé au sud de Manigod en Haute Savoie, à l'est de la vallée du Fier, au nord du Charvin et à l'ouest de "la route de la soif" qui relie le col de l'Arpettaz à celui des Aravis. Depuis Manigod une petite route se dirige vers le sud est et traverse quelques hameaux ( Les Choseaux, Joux, Tournance, La Gutary, La Charmette). Elle aboutit au parking de Sous l'Aiguille (au pied de l'Aiguille de Manigod reconnaissable à sa forme effilée) avant de se transformer en une piste d'alpage qui démarre à 1158 mètres vers le sud, longe le torrent, pénètre dans la forêt. Un peu plus loin un sentier évite un détour. On traverse une première fois le Fier pour passer sous la Riondaz, le Freu puis la masse imposante de la Tulle. A la croisée suivante des chemins, juste face à la Goenne, on délaisse celui qui se dirige vers le Charvin pour aller vers le nord est et l'Aulp d'en Bas (1670 m.), une ferme d'alpage où l'on peut trouver du bon fromage de chèvre. Le sentier continue de grimper tranquillement vers le Champ Tardif, une vaste prairie sous l'Aiguille de Manigod. Laissant de côté la Rouelle et la Tête de l'Aulp on va longer un petit plan d'eau au fond d'une sorte d'hémicycle herbeux et ainsi remonter jusqu'au col (1966 m.) d'où l'on découvre à l'est la chaîne des Aravis, le Beaufortain, le Mont-Blanc... Vu d'ici le Charvin est vraiment impressionnant avec ses arêtes et ses névés. A gauche, vers le nord, s'élève la Mandallaz et les 300 mètres qu'il reste à grimper tout droit, presque sur la ligne de crête. Au terme de cet effort on peut voir enfin les trois petits sommets reliés par une arête étroite avec du vide en dessous de chaque côté. En fait, si on ne souffre pas de vertige, le passage s'avère moins délicat qu'il pouvait apparaître au premier abord. On parvient ainsi au sommet marqué par un cairn, au grand dam des corbeaux qui s'étaient approprié les lieux.

Pour le retour on aurait pu continuer le long de l'arête et descendre vers l'ouest par l'alpage de Tardevant. Un passage encore plus escarpé que le précédent nous a incités à revenir par le même itinéraire, non sans quelques escapades hors sentier parmi des petits lacs et des névés.

Depuis la piste, la Tulle, la Goenne, l'Aiguille de Manigod.Depuis la piste, la Tulle, la Goenne, l'Aiguille de Manigod.Depuis la piste, la Tulle, la Goenne, l'Aiguille de Manigod.

Depuis la piste, la Tulle, la Goenne, l'Aiguille de Manigod.

La vallée du Fier, la trace vers l'Aulp d'en Haut, la traversée du ruisseau.La vallée du Fier, la trace vers l'Aulp d'en Haut, la traversée du ruisseau.La vallée du Fier, la trace vers l'Aulp d'en Haut, la traversée du ruisseau.

La vallée du Fier, la trace vers l'Aulp d'en Haut, la traversée du ruisseau.

La Tulle et la Riondaz. Au chalet de l'Aulp du Fier.La Tulle et la Riondaz. Au chalet de l'Aulp du Fier.La Tulle et la Riondaz. Au chalet de l'Aulp du Fier.

La Tulle et la Riondaz. Au chalet de l'Aulp du Fier.

La Pointe d'Orcières. Vers le Champ Tardif.La Pointe d'Orcières. Vers le Champ Tardif.La Pointe d'Orcières. Vers le Champ Tardif.

La Pointe d'Orcières. Vers le Champ Tardif.

Autour du Charvin.

Autour du Charvin.

Rhododendrons sous la Tête de l'Aulp et l'Aiguille de Manigod. Une anémone.Rhododendrons sous la Tête de l'Aulp et l'Aiguille de Manigod. Une anémone.Rhododendrons sous la Tête de l'Aulp et l'Aiguille de Manigod. Une anémone.

Rhododendrons sous la Tête de l'Aulp et l'Aiguille de Manigod. Une anémone.

Le petit lac du Champ Tardif, un abri de pierre. La montée vers le col.Le petit lac du Champ Tardif, un abri de pierre. La montée vers le col.Le petit lac du Champ Tardif, un abri de pierre. La montée vers le col.

Le petit lac du Champ Tardif, un abri de pierre. La montée vers le col.

On distingue la face nord du Charvin. Depuis le col, la montée vers la Mandallaz.On distingue la face nord du Charvin. Depuis le col, la montée vers la Mandallaz.On distingue la face nord du Charvin. Depuis le col, la montée vers la Mandallaz.

On distingue la face nord du Charvin. Depuis le col, la montée vers la Mandallaz.

En contrebas, des petits lacs dont un en forme de coeur.En contrebas, des petits lacs dont un en forme de coeur.En contrebas, des petits lacs dont un en forme de coeur.

En contrebas, des petits lacs dont un en forme de coeur.

Une rude montée finale. Vers le haut apparaît l'Etale. Progression sur l'arête.Une rude montée finale. Vers le haut apparaît l'Etale. Progression sur l'arête.Une rude montée finale. Vers le haut apparaît l'Etale. Progression sur l'arête.

Une rude montée finale. Vers le haut apparaît l'Etale. Progression sur l'arête.

Une succession des Trois Aiguilles avec le cairn du sommet. En face, l'arête qui mène à l'Etale.Une succession des Trois Aiguilles avec le cairn du sommet. En face, l'arête qui mène à l'Etale.Une succession des Trois Aiguilles avec le cairn du sommet. En face, l'arête qui mène à l'Etale.

Une succession des Trois Aiguilles avec le cairn du sommet. En face, l'arête qui mène à l'Etale.

Vers l'est, le panorama du Mont-Blanc au Charvin.

Vers l'est, le panorama du Mont-Blanc au Charvin.

Dans la descente, le miroir des petits plans d'eau. La rencontre d'un troupeau de chèvres.Dans la descente, le miroir des petits plans d'eau. La rencontre d'un troupeau de chèvres.Dans la descente, le miroir des petits plans d'eau. La rencontre d'un troupeau de chèvres.

Dans la descente, le miroir des petits plans d'eau. La rencontre d'un troupeau de chèvres.

Elles posent devant le Charvin. A droite, la Goenne.Elles posent devant le Charvin. A droite, la Goenne.Elles posent devant le Charvin. A droite, la Goenne.

Elles posent devant le Charvin. A droite, la Goenne.

Publié dans Randos estivales

Commenter cet article