La Croix du Lachat de Thônes (2023 m.).

Publié le par Roger

Le Lachat est un nom assez répandu dans les Savoies. En effet il désigne une hauteur caillouteuse avec quelques maigres végétaux. A la sortie de Thônes, en direction de la Clusaz, sur la gauche, le village de la Vacherie donne accès à la petite route qui dessert le hameau du Fételay. A 910 mètres d'altitude on peut stationner sur le parking de Mont-Jean. Plutôt que de prendre la piste qui s'élève à droite, on choisit de suivre la route sur près de 250 mètres pour trouver le sentier en direction des Granges du Lachat. Au début il offre un point de vue remarquable sur la Tournette encore enneigée. Assez pentu, Il s'enfonce ensuite à travers bois pour arriver à la Combe Banon (1140 m.), un chalet isolé. Il marque l'intersection qui permet, si on le souhaite, d'aller jusqu'à la grotte de Barmafi. Ce n'était pas notre intention ce jour là, aussi nous nous dirigeons à droite (nord-est), vers les Fours. C'est un chemin en traversée qui s'élargit à proximité de chalets qu'il côtoie, comme celui des Freux. Il débouche dans les vastes prairies des Fours, à 1180 mètres, en dessous des crêtes du Lachat. Là s'élèvent des chalets d'alpage typiques de la vallée de Thônes, construits au 18ème et au 19ème siècle. Traversant la clairière au niveau du chalet le plus bas, le sentier, dont le départ est peu visible (un simple poteau avec une flèche), continue en direction du Mont. Il traverse un ruisseau sur une passerelle qui donne accès à un chalet original baptisé Fourassic Park où ont été élevés quelques agrès comme une tyrolienne belge horizontale, une balançoire, un tourniquet, un toboggan, un tunnel, le tout de fabrication rustique avec des matériaux hétéroclites. Il y a même la petite tombe de Gaby que l'on imagine être un ancien chien de la maison. Bref, une parenthèse divertissante dans notre périple qui se poursuit, traverse la forêt puis une grande clairière où s'élèvent quelques chalets qui s'étagent dans la pente. Juste après le plus haut un sentier en partie masqué par l'herbe monte à gauche, en forêt. Il va nous conduire vers la Mare (1420 m.) où une bâtisse, en balcon sur la chaîne des Aravis est protégée des avalanches par un tertre et jouxte un petit plan d'eau peuplé de batraciens en cours de métamorphose. Là les choses sérieuses commencent avec la traversée vers l'ouest d'une forêt, presque droit dans la pente, jusqu'aux premiers contreforts rocheux (1680 m.). S'étend alors un univers minéral que l'on traverse au nord grâce à des marques jaunes sur les cailloux, à la rencontre de la falaise. Les traces nous conduisent enfin, en une double boucle jusque vers le sommet dont l'accès escarpé nécessite souvent l'usage des mains, à la recherche de prises solides. En haut s'élève une croix métallique et une élégante table d'orientation qui indique les principaux points d'un paysage à 360° avec un bout du lac d'Annecy, la Tournette, le Parmelan, la pointe de Puvat dominant le plateau des Glières. De l'autre côté s'étend la chaîne des Aravis, du Jalouvre à l'aiguille des Calvaires puis du Merdassier au mont Charvin. On peut voir aussi une partie des Bauges.

Le retour s'effectue par le même itinéraire jusqu'aux Fours, puis par la piste délaissée le matin. On peut l'éviter en partie par un petit sentier qui coupe quelques lacets jusque vers les chalets des Diors où l'on apprend que l'eau jaillissant à la fontaine provenait du col de la Buffaz par un tuyau transporté par les hommes. On ne peut que saluer cet exploit !

A voir aussi dans le secteur la via ferrata de Thônes, la roche à Agathe.

Au départ, face à la Tournette. Le sentier en forêt rejoint le chalet de la Combe Banon.Au départ, face à la Tournette. Le sentier en forêt rejoint le chalet de la Combe Banon.Au départ, face à la Tournette. Le sentier en forêt rejoint le chalet de la Combe Banon.

Au départ, face à la Tournette. Le sentier en forêt rejoint le chalet de la Combe Banon.

En chemin, une fontaine s'écoule depuis une cavité. Aux Fours un chalet récent domine la vallée. Depuis la prairie, une amorce du Lachat.En chemin, une fontaine s'écoule depuis une cavité. Aux Fours un chalet récent domine la vallée. Depuis la prairie, une amorce du Lachat.En chemin, une fontaine s'écoule depuis une cavité. Aux Fours un chalet récent domine la vallée. Depuis la prairie, une amorce du Lachat.

En chemin, une fontaine s'écoule depuis une cavité. Aux Fours un chalet récent domine la vallée. Depuis la prairie, une amorce du Lachat.

En cours de route, rencontre d'un chalet original.En cours de route, rencontre d'un chalet original.En cours de route, rencontre d'un chalet original.
En cours de route, rencontre d'un chalet original.En cours de route, rencontre d'un chalet original.En cours de route, rencontre d'un chalet original.

En cours de route, rencontre d'un chalet original.

Toujours sous le Lachat on aperçoit les hauteurs du massif des Aravis. L'arrivée aux chalets du Mont.Toujours sous le Lachat on aperçoit les hauteurs du massif des Aravis. L'arrivée aux chalets du Mont.Toujours sous le Lachat on aperçoit les hauteurs du massif des Aravis. L'arrivée aux chalets du Mont.

Toujours sous le Lachat on aperçoit les hauteurs du massif des Aravis. L'arrivée aux chalets du Mont.

On quitte le chalet du Mont pour rejoindre celui de la Mare.On quitte le chalet du Mont pour rejoindre celui de la Mare.On quitte le chalet du Mont pour rejoindre celui de la Mare.

On quitte le chalet du Mont pour rejoindre celui de la Mare.

Après une rude montée en forêt on s'attaque au rocher où se niche une petite croix installée en 1861.Après une rude montée en forêt on s'attaque au rocher où se niche une petite croix installée en 1861.Après une rude montée en forêt on s'attaque au rocher où se niche une petite croix installée en 1861.

Après une rude montée en forêt on s'attaque au rocher où se niche une petite croix installée en 1861.

Une longue progression dans un univers minéral.Une longue progression dans un univers minéral.Une longue progression dans un univers minéral.

Une longue progression dans un univers minéral.

Quelques plaques de neige subsistent. Tout au fond se dresse le Jalouvre.Quelques plaques de neige subsistent. Tout au fond se dresse le Jalouvre.Quelques plaques de neige subsistent. Tout au fond se dresse le Jalouvre.

Quelques plaques de neige subsistent. Tout au fond se dresse le Jalouvre.

Le sommet est enfin en vue avec sa croix métallique. Depuis le promontoire on peut profiter de la vue.Le sommet est enfin en vue avec sa croix métallique. Depuis le promontoire on peut profiter de la vue.Le sommet est enfin en vue avec sa croix métallique. Depuis le promontoire on peut profiter de la vue.

Le sommet est enfin en vue avec sa croix métallique. Depuis le promontoire on peut profiter de la vue.

Du sommet on peut même apercevoir le lac d'Annecy.Du sommet on peut même apercevoir le lac d'Annecy.Du sommet on peut même apercevoir le lac d'Annecy.

Du sommet on peut même apercevoir le lac d'Annecy.

Au chalet des Diors.Au chalet des Diors.Au chalet des Diors.

Au chalet des Diors.

Publié dans Randos estivales

Commenter cet article