La Pointe de Banc Plat (1907 m.).

Publié le par Roger

Le mois dernier, dans l'article consacré à la Dent des Portes, j'avais envisagé de gravir la Pointe de Banc Plat, l'autre sommet important de la Montagne du Charbon. L'origine du nom de ce massif est mal connue et diverses interprétations sont avancées. S'agit-il de la maladie du charbon dont avaient été victimes les troupeaux ou encore de la présence de minerai dans le secteur ? Rien ne permet de l'affirmer.

Pour cette randonnée je pars du parking du Reposoir (1165 m.) que l'on atteint depuis Bellecombe en Bauges, en passant par le hameau de Mont Devant. D'autres points de départ sont possibles mais impliquent un dénivelé plus important. Plutôt que d'emprunter la piste je longe un chalet en partie en ruines et suis un sentier forestier qui va déboucher vers 1300 mètres près d'une stèle érigée en mémoire des victimes du maquis des Bornettes. Vers la gauche, donc le nord, on se dirige vers le col de Bornette où l'on retrouve le GR de pays du massif des Bauges. A 1327 mètres, juste avant le refuge des Ailes du Nant un petit sentier s'élève à droite, traverse une prairie avant de s'enfoncer en forêt. La pente est faible. Il s'agit en fait surtout d'un parcours à flanc constitué de légères montées et descentes. Sous la Roche, à 1380 mètres, il rencontre celui qui vient du parking de Montgellaz. Commence alors un cheminement sur un passage pierreux qui grimpe et serpente à flanc de falaise. Cette dernière a même été creusée en 1893 afin de permettre le passage des troupeaux de la Thuile pour rejoindre dans de bonnes conditions les alpages de la Combe. Cette partie, impressionnante, est sécurisée par une rambarde métallique. La roche franchie on se retrouve dans une vaste vallée qui, à 1572 mètres, longe le chalet refuge de la Combe flanqué d'une étable toute en longueur. Le chemin continue vers le sud, dominé à droite par la crête acérée de la montagne du Charbon. En face une sorte de cirque que l'on gravit par la gauche va donner accès au sommet. La pente est raide mais ne présente pas de difficultés. En haut un panorama à 360° dévoile le lac d'Annecy et les massifs alentours. On reconnait le Parmelan, les Bornes avec la Tournette et les dents de Lanfon, le Mont Blanc bien sûr, mais aussi les Aravis avec le Charvin et presque tous les sommets des Bauges dont le Trélod en premier plan.

Pour le retour, après avoir franchi le sentier de la falaise, j'opte pour une descente vers l'ouest afin de retrouver le GR. C'est un mauvais plan. Il faut redescendre vers 1240 mètres pour trouver vers le sud le sentier de la Traverse dont le tracé parfois détérioré n'est pas toujours bien visible. Il monte, traverse de petites combes et finit par atteindre la clairière du Pétet et son chalet, ponctuée de gros rochers détachés de la montagne. C'est avec soulagement que l'on retrouve le refuge des Ailes du Nant à 1327 mètres. Il reste à amorcer la descente, cette fois en suivant la piste qui rejoint le parking.

Au départ depuis le Reposoir. La stèle en hommage aux maquisards.Au départ depuis le Reposoir. La stèle en hommage aux maquisards.Au départ depuis le Reposoir. La stèle en hommage aux maquisards.

Au départ depuis le Reposoir. La stèle en hommage aux maquisards.

Le roc des Boeufs et le refuge des Ailes du Nant.Le roc des Boeufs et le refuge des Ailes du Nant.Le roc des Boeufs et le refuge des Ailes du Nant.

Le roc des Boeufs et le refuge des Ailes du Nant.

Le sentier caillouteux serpente le long de la roche.Le sentier caillouteux serpente le long de la roche.Le sentier caillouteux serpente le long de la roche.

Le sentier caillouteux serpente le long de la roche.

Passage sécurisé le long de la falaise et sous la roche creusée pour l'occasion.Passage sécurisé le long de la falaise et sous la roche creusée pour l'occasion.Passage sécurisé le long de la falaise et sous la roche creusée pour l'occasion.

Passage sécurisé le long de la falaise et sous la roche creusée pour l'occasion.

L'accueil vers le chalet refuge de la Combe.L'accueil vers le chalet refuge de la Combe.L'accueil vers le chalet refuge de la Combe.

L'accueil vers le chalet refuge de la Combe.

Au bout de la combe, sous le sommet. Au fond, une zône marécageuse. Dans la montée vers une première crête un passage enneigé.Au bout de la combe, sous le sommet. Au fond, une zône marécageuse. Dans la montée vers une première crête un passage enneigé.Au bout de la combe, sous le sommet. Au fond, une zône marécageuse. Dans la montée vers une première crête un passage enneigé.

Au bout de la combe, sous le sommet. Au fond, une zône marécageuse. Dans la montée vers une première crête un passage enneigé.

Depuis les Platières (1700 m.), la Lanche Close, le Trélod et la route vers le sommet.Depuis les Platières (1700 m.), la Lanche Close, le Trélod et la route vers le sommet.Depuis les Platières (1700 m.), la Lanche Close, le Trélod et la route vers le sommet.

Depuis les Platières (1700 m.), la Lanche Close, le Trélod et la route vers le sommet.

Un relief découpé et escarpé.Un relief découpé et escarpé.Un relief découpé et escarpé.

Un relief découpé et escarpé.

Depuis la crête, la pointe de Banc Plat, le Roc des Boeufs, la Dent des Portes et le TrélodDepuis la crête, la pointe de Banc Plat, le Roc des Boeufs, la Dent des Portes et le TrélodDepuis la crête, la pointe de Banc Plat, le Roc des Boeufs, la Dent des Portes et le Trélod

Depuis la crête, la pointe de Banc Plat, le Roc des Boeufs, la Dent des Portes et le Trélod

Le sommet face au lac d'Annecy et à son environnement.

Le sommet face au lac d'Annecy et à son environnement.

La Sambuy, l'Arcalod et le Trélod.

La Sambuy, l'Arcalod et le Trélod.

De retour à la Combe. L'alpage du Pétet et celui de Bornette.De retour à la Combe. L'alpage du Pétet et celui de Bornette.De retour à la Combe. L'alpage du Pétet et celui de Bornette.

De retour à la Combe. L'alpage du Pétet et celui de Bornette.

Une vue d'ensemble de la façade ouest du massif.

Une vue d'ensemble de la façade ouest du massif.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article