Le Grand Rocher - Adapar (1926 m.).

Publié le par Roger

En Isère, entre Chartreuse et Belledonne, au sud de Saint Pierre d'Allevard, regroupé à présent avec d'autres communes sous le nom de Crêts en Belledonne, le foyer de ski de fond du Barioz constitue le point de départ de cette randonnée, à 1416 mètres d'altitude. Vers le sud, une piste que l'on peut couper par endroits, passe en forêt avant de traverser une vaste clairière où s'élève le chalet rénové de Pierre Roubet, à 1551 mètres. Là le GR de pays Balcon des Sept Laux prend le relais vers le nord est jusqu'à rejoindre le refuge du Crêt du Poulet, à 1700 mètres. Quelques dizaines de mètres plus haut deux points de vue avec des tables d'orientation offrent une perspective sur toute la longueur du massif de Chartreuse, du mont Granier à la Dent de Crolles, du lac du Bourget estompé par une légère brume aux Bauges, et, de l'autre côté, sur le Chaîne de Belledonne encore bien enneigée. Le périple se poursuit alors vers le sud par le GR, en longeant toute une série de mamelons dont le crêt Luisard. Ca et là des petits lacs, comme celui de la Belle Aiguette ou celui de Séchident agrémentent le paysage. La végétation est constituée surtout de rhododendrons en fleurs et de myrtilliers. Une pelouse peu fournie laisse percer nombre de gentianes bleues ou ponctuées, de potentilles, et bien d'autres espèces encore. Plus loin, sur la crête, le Grand Rocher qui culmine à 1926 mètres est marqué par un poteau, face aux sommets de Belledonne, tandis qu'en dessous s'étire la vallée du Haut Bréda. Comme il est encore tôt nous continuons, d'un côté ou de l'autre de la crête, vers le col de Merdaret, pour arriver au Cul de Pet (1837 m). Ces noms nous intriguent. Un alpagiste du coin, occupé à installer un parc nous avoue son ignorance sur leur origine mais évoque le caractère facétieux des anciens du cru dans le choix des noms. Il nous informe même de la présence dans le secteur du passage du Cul au col de la Vieille. Qu'importe, Gargantua, notre cher personnage de Rabelais dont on ne se lasse pas d'évoquer la truculence n'aurait pas fait mieux, d'autant que, non loin de là, il y a aussi le Pissou et sa cascade : un vrai florilège !

Pour le retour nous reprenons le GR, vers le nord cette fois, pour redescendre par un sentier proche du Crêt Luisard jusqu'au chalet de Pierre Roubet avant de regagner le parking. En attendant d'embarquer on assiste à l'arrivée d'une promenade d'enfants de maternelle. L'un d'eux, voyant toutes ces têtes blanches, s'exclame : "il y a un car de mémés" ! Un régal de candeur.

Après le départ depuis le foyer de ski de fond, le chalet de Pierre Roubet et son environnement.Après le départ depuis le foyer de ski de fond, le chalet de Pierre Roubet et son environnement.Après le départ depuis le foyer de ski de fond, le chalet de Pierre Roubet et son environnement.
Après le départ depuis le foyer de ski de fond, le chalet de Pierre Roubet et son environnement.Après le départ depuis le foyer de ski de fond, le chalet de Pierre Roubet et son environnement.Après le départ depuis le foyer de ski de fond, le chalet de Pierre Roubet et son environnement.

Après le départ depuis le foyer de ski de fond, le chalet de Pierre Roubet et son environnement.

Un siège astucieux taillé dans une souche invite au repos avant d'arriver au refuge du Crêt du Poulet.Un siège astucieux taillé dans une souche invite au repos avant d'arriver au refuge du Crêt du Poulet.Un siège astucieux taillé dans une souche invite au repos avant d'arriver au refuge du Crêt du Poulet.
Un siège astucieux taillé dans une souche invite au repos avant d'arriver au refuge du Crêt du Poulet.Un siège astucieux taillé dans une souche invite au repos avant d'arriver au refuge du Crêt du Poulet.Un siège astucieux taillé dans une souche invite au repos avant d'arriver au refuge du Crêt du Poulet.

Un siège astucieux taillé dans une souche invite au repos avant d'arriver au refuge du Crêt du Poulet.

Le point de vue au dessus du refuge incite les randonneurs à admirer le paysage.Le point de vue au dessus du refuge incite les randonneurs à admirer le paysage.Le point de vue au dessus du refuge incite les randonneurs à admirer le paysage.

Le point de vue au dessus du refuge incite les randonneurs à admirer le paysage.

Panorama sur la chaîne de Belledonne.

Panorama sur la chaîne de Belledonne.

En chemin, des petits lacs.En chemin, des petits lacs.En chemin, des petits lacs.

En chemin, des petits lacs.

Le Crêt Luisard. Une trouée sur la Dent de Crolles et Saint Hilaire du Touvet. Une autre se dessine sur Belledonne par delà la végétation.Le Crêt Luisard. Une trouée sur la Dent de Crolles et Saint Hilaire du Touvet. Une autre se dessine sur Belledonne par delà la végétation.Le Crêt Luisard. Une trouée sur la Dent de Crolles et Saint Hilaire du Touvet. Une autre se dessine sur Belledonne par delà la végétation.

Le Crêt Luisard. Une trouée sur la Dent de Crolles et Saint Hilaire du Touvet. Une autre se dessine sur Belledonne par delà la végétation.

Vers le Grand Rocher avec son point de vue sur Belledonne.Vers le Grand Rocher avec son point de vue sur Belledonne.Vers le Grand Rocher avec son point de vue sur Belledonne.

Vers le Grand Rocher avec son point de vue sur Belledonne.

Dans la prairie, potentilles et gentianes bleues ou pectinées.Dans la prairie, potentilles et gentianes bleues ou pectinées.Dans la prairie, potentilles et gentianes bleues ou pectinées.

Dans la prairie, potentilles et gentianes bleues ou pectinées.

Le périple continue pour arriver au Cul de Pet. Sur le chemin du retour.Le périple continue pour arriver au Cul de Pet. Sur le chemin du retour.Le périple continue pour arriver au Cul de Pet. Sur le chemin du retour.

Le périple continue pour arriver au Cul de Pet. Sur le chemin du retour.

Publié dans Randos estivales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article