Spéléo Rando au Margeriaz

Publié le par Roger

Le Plateau du Margeriaz, au coeur du massif des Bauges n'est pas seulement une station de ski familiale. Elle renferme une quantité impressionnante de cavités creusées par l'eau dans une roche karstique. Un sentier parcourt le site en longeant tannes et glacières. Les premières désignent des gouffres et les secondes toujours des gouffres mais au fond desquels la neige et la glace se sont accumulées. A la belle saison les anciens récupéraient cette glace qu'ils revendaient aux restaurants du coin.

La Tanne du Névé a fait l'objet d'aménagements pour la rendre accessible à un public varié désireux de se livrer à une approche de la spéléologie. Loin des grottes touristiques que l'on parcourt les mains dans les poches, il faut ici se frayer un chemin le long de passages étroits et tortueux, parfois en force, descendre ou monter des échelles métalliques, ramper aussi de temps en temps. Les visiteurs y pénètrent en autonomie, coiffés d'un casque et équipés d'une lampe frontale. L'intérieur baigne dans une fraîcheur agréable en ce jour de forte chaleur. Chemin faisant des panneaux explicatifs renseignent sur la formation des grottes, les différentes formes d'érosion, la constitution des stalagmites, les fossiles... On débouche ainsi au fond du gouffre, une vaste salle éclairée par la lumière du jour au dessus des têtes et où subsiste un névé, d'où le nom de la tanne. Une petite souris peu farouche y accueille les visiteurs. Encore un boyau à franchir pour rejoindre le bout de la partie ouverte au public. La suite n'est accessible qu'aux spéléologues expérimentés et équipés. Il ne reste plus qu'à faire le chemin en sens inverse en espérant qu'il n'y aura pas trop de personnes à croiser.

Pour accéder au site on peut se garer sur une plateforme dans un lacet proche de la station du Margeriaz ou à partir de là suivre la piste qui mène au refuge de la Place à Baban où se trouve un autre parking. C'est le point de départ de différents sentiers dont celui des Tannes et Glacières. Celui qui dessert la grotte est le premier à droite. Un petit écriteau indique "Spéléo Rando". La montée est assez raide et dure une vingtaine de minutes. On arrive au gouffre du névé protégé par des barrières. Le sentier continue à gauche jusqu'à l'entrée de la cavité.

Le balisage conduit jusqu'au bord du gouffre.Le balisage conduit jusqu'au bord du gouffre.Le balisage conduit jusqu'au bord du gouffre.

Le balisage conduit jusqu'au bord du gouffre.

La tanne du Névé vue d'en haut. Pour entrer dans la grotte il faut laisser passer ceux qui en sortent. Tout commence par une échelle.La tanne du Névé vue d'en haut. Pour entrer dans la grotte il faut laisser passer ceux qui en sortent. Tout commence par une échelle.La tanne du Névé vue d'en haut. Pour entrer dans la grotte il faut laisser passer ceux qui en sortent. Tout commence par une échelle.

La tanne du Névé vue d'en haut. Pour entrer dans la grotte il faut laisser passer ceux qui en sortent. Tout commence par une échelle.

Une succession de couloirs étroits et d'échelles.Une succession de couloirs étroits et d'échelles.Une succession de couloirs étroits et d'échelles.

Une succession de couloirs étroits et d'échelles.

On s'enfonce dans les ténèbres.On s'enfonce dans les ténèbres.On s'enfonce dans les ténèbres.

On s'enfonce dans les ténèbres.

La lumière du jour éclaire la grande salle au névé. Une petite souris accueille les visiteurs.La lumière du jour éclaire la grande salle au névé. Une petite souris accueille les visiteurs.La lumière du jour éclaire la grande salle au névé. Une petite souris accueille les visiteurs.

La lumière du jour éclaire la grande salle au névé. Une petite souris accueille les visiteurs.

Toujours dans la grande salle, des panneaux explicatifs et on s'enfonce encore dans un étroit couloir.Toujours dans la grande salle, des panneaux explicatifs et on s'enfonce encore dans un étroit couloir.Toujours dans la grande salle, des panneaux explicatifs et on s'enfonce encore dans un étroit couloir.

Toujours dans la grande salle, des panneaux explicatifs et on s'enfonce encore dans un étroit couloir.

Tout au fond. Il ne reste plus qu'à remonter.Tout au fond. Il ne reste plus qu'à remonter.Tout au fond. Il ne reste plus qu'à remonter.

Tout au fond. Il ne reste plus qu'à remonter.

Encore un couloir et c'est la sortie. Une famille s'apprète à entrer alors que d'autres sortent.Encore un couloir et c'est la sortie. Une famille s'apprète à entrer alors que d'autres sortent.Encore un couloir et c'est la sortie. Une famille s'apprète à entrer alors que d'autres sortent.

Encore un couloir et c'est la sortie. Une famille s'apprète à entrer alors que d'autres sortent.

Publié dans Randos estivales

Commenter cet article