La Pointe des Marmottes Noires (2339 m.).

Publié le par Roger

l'antécime de la Pointe des Marmottes Noires.

Il s'agit d'un sommet sans prétention qui s'élève dans le massif de la Lauzière entre ses grands voisins, le Mont Bellachat et la Pointe de Combe Bronsin. L'accès en voiture peut se faire à partir de la route qui relie Feissons sur Isère au col de la Madeleine. Juste avant le hameau de Villard Benoit, une petite route à droite rejoint le Biollay puis la Pautaz et grimpe jusqu'au pont de Gelon où se trouve un parking à proximité d'un chalet (1570 m.). D'emblée ont peut voir à l'ouest, dans le prolongement de la combe où s'écoule le torrent du Villard, l'ancien cirque glaciaire et la crête où s'élèvent les principaux sommets. Le sentier suit cette combe pour arriver aux Pissus (1920 m.). Peut-être est-ce dû aux pluies des derniers jours, mais l'eau sourd et ruisselle de partout. Difficile de choisir où passer, entre des sentiers transformés en ruisseaux et une végétation gorgée d'eau. En haut d'une première falaise, on quitte la boucle des Pissus pour suivre à droite le GR de Pays, bien marqué et balisé en direction du Mont Bellachat. On passe d'abord sous les crêtes acérées de la Combe Bronsin dont on se sépare ensuite pour aller vers le nord et ce que l'on pense être la Pointe des Marmottes. Juste avant un petit ressaut rocheux les avis divergent. Faut-il grimper directement vers la gauche sur une pente herborée assez escarpée ou continuer sur le GR qui mène au Mont Bellachat ? Nous testons la première solution qui s'avère vraiment difficile mais nous dirige vers l'antécime herbeuse après avoir traversé un champ de rumex très hautes qui nous trempent des pieds au torse. Enfin en haut apparaît le sommet où, bien entendu, un marmotton, mais pas noir, nous observe tranquillement. Malheureusement la vallée de Montsapey est noyée dans le brouillard qui masque aussi les hauteurs du Grand Arc. Un peu plus loin s'élève le mont de la Perrière puis le Bellachat.

Pour redescendre on retrouve le sentier du GR au dessus d'une cabane de berger, ce qui nous conforte dans l'idée qu'il s'agissait de l'itinéraire à suivre pour monter. De retour aux Pissus on prend la boucle à droite (vers le sud) qui monte d'abord et contourne les Teurs pour redescendre vers la Cave (1841m.), une bâtisse au creux d'un vallon. Un petit détour à l'est, souvent à travers des mouilles, amène aux lacs du Loup, une centaine de mètres plus haut, sous la pointe de  Combe Bronsin et le col du Loup. De retour à la Cave un sentier suit le vallon en contrebas pour rejoindre le pont de Gelon et le départ de la randonnée.

Depuis le pont de Gelon le cirque glaciaire dominé par la Pointe de Combe Bronsin. Au départ le paysage vers l'est est masqué par la brume. Il en est de même vers l'ouest.Depuis le pont de Gelon le cirque glaciaire dominé par la Pointe de Combe Bronsin. Au départ le paysage vers l'est est masqué par la brume. Il en est de même vers l'ouest.Depuis le pont de Gelon le cirque glaciaire dominé par la Pointe de Combe Bronsin. Au départ le paysage vers l'est est masqué par la brume. Il en est de même vers l'ouest.

Depuis le pont de Gelon le cirque glaciaire dominé par la Pointe de Combe Bronsin. Au départ le paysage vers l'est est masqué par la brume. Il en est de même vers l'ouest.

Un regard en arrière, la vallée est toujours bouchée. Devant, le Mont Bellachat au dessus de la cascade. Face à la Pointe de Combe Bronsin.Un regard en arrière, la vallée est toujours bouchée. Devant, le Mont Bellachat au dessus de la cascade. Face à la Pointe de Combe Bronsin.Un regard en arrière, la vallée est toujours bouchée. Devant, le Mont Bellachat au dessus de la cascade. Face à la Pointe de Combe Bronsin.

Un regard en arrière, la vallée est toujours bouchée. Devant, le Mont Bellachat au dessus de la cascade. Face à la Pointe de Combe Bronsin.

On progresse à travers une végétation humide. Le Mont Bellachat. Une traversée de torrent.On progresse à travers une végétation humide. Le Mont Bellachat. Une traversée de torrent.On progresse à travers une végétation humide. Le Mont Bellachat. Une traversée de torrent.

On progresse à travers une végétation humide. Le Mont Bellachat. Une traversée de torrent.

Vers la combe de Bronsin.Vers la combe de Bronsin.Vers la combe de Bronsin.

Vers la combe de Bronsin.

Un monde minéral au dessus de la Combe et vers le Pas de la Mule.Un monde minéral au dessus de la Combe et vers le Pas de la Mule.Un monde minéral au dessus de la Combe et vers le Pas de la Mule.

Un monde minéral au dessus de la Combe et vers le Pas de la Mule.

La cabane des bergers sous la Pointe des Marmottes. Le paysage se révèle timidement. Pour accéder à la pointe il y a un champ de rumex à traverser.La cabane des bergers sous la Pointe des Marmottes. Le paysage se révèle timidement. Pour accéder à la pointe il y a un champ de rumex à traverser.La cabane des bergers sous la Pointe des Marmottes. Le paysage se révèle timidement. Pour accéder à la pointe il y a un champ de rumex à traverser.

La cabane des bergers sous la Pointe des Marmottes. Le paysage se révèle timidement. Pour accéder à la pointe il y a un champ de rumex à traverser.

Au sommet, un marmotton. En dessous, un petit plan d'eau près de la cabane. En face, le mont de la Perrière.Au sommet, un marmotton. En dessous, un petit plan d'eau près de la cabane. En face, le mont de la Perrière.Au sommet, un marmotton. En dessous, un petit plan d'eau près de la cabane. En face, le mont de la Perrière.

Au sommet, un marmotton. En dessous, un petit plan d'eau près de la cabane. En face, le mont de la Perrière.

Dans la descente. Le sentier est transformé en ruisseau.Dans la descente. Le sentier est transformé en ruisseau.Dans la descente. Le sentier est transformé en ruisseau.

Dans la descente. Le sentier est transformé en ruisseau.

Un nid de chenilles, la Pointe de Combe Bronsin et le Bellachat.Un nid de chenilles, la Pointe de Combe Bronsin et le Bellachat.Un nid de chenilles, la Pointe de Combe Bronsin et le Bellachat.

Un nid de chenilles, la Pointe de Combe Bronsin et le Bellachat.

Le chemin bordé de fleurs qui contourne les Teurs.Le chemin bordé de fleurs qui contourne les Teurs.Le chemin bordé de fleurs qui contourne les Teurs.

Le chemin bordé de fleurs qui contourne les Teurs.

Depuis le même chemin, une faille étroite, un aperçu fugace de Cheval Noir et le chalet d'alpage de la Cave.Depuis le même chemin, une faille étroite, un aperçu fugace de Cheval Noir et le chalet d'alpage de la Cave.Depuis le même chemin, une faille étroite, un aperçu fugace de Cheval Noir et le chalet d'alpage de la Cave.

Depuis le même chemin, une faille étroite, un aperçu fugace de Cheval Noir et le chalet d'alpage de la Cave.

Les lacs du Loup et leur environnement (col du Loup, pointe de Bronsin...).Les lacs du Loup et leur environnement (col du Loup, pointe de Bronsin...).Les lacs du Loup et leur environnement (col du Loup, pointe de Bronsin...).

Les lacs du Loup et leur environnement (col du Loup, pointe de Bronsin...).

Dans les mouille et au bord du chemin.Dans les mouille et au bord du chemin.Dans les mouille et au bord du chemin.

Dans les mouille et au bord du chemin.

De retour au pont du Gelon.

De retour au pont du Gelon.

Publié dans Randos estivales

Commenter cet article