Le col de la Tourne (2656 m.).

Publié le par Roger

Prévue pour l'Adapar cette randonnée a été annulée en raison de prévisions météo défavorables. Cet article provient d'une reconnaissance effectuée la semaine précédente. Après le village de Peisey Nancroix, le refuge de Rosuel, à 1556 mètres,  en constitue le point de départ. Le GR5 traverse des prairies vers l'est, sous la pointe de l'Aliet, avant de s'élever le long du versant qui domine la combe, face aux cascades de la Gurraz, sous le Mont Pourri. Le sentier devient caillouteux et la pente se raidit, traverse un couloir en une sorte d'escalier et finit par arriver au chalet de Derrière la Rèbe (2002 m.), une petite bergerie. Un peu plus loin, vers le sud, on traverse le torrent à gauche et le Plan de la Plagne. Le ruisseau sinue dans une prairie où paissent des troupeaux de vaches, surtout des tarines, à la robe fauve relativement homogène. Après les chalets d'alpage de la Plagne le sentier grimpe au dessus du Plan des Eaux jusqu'au chalet des Mindières (2224 m.) utilisé par les gardes du parc de la Vanoise. Il domine le lac de la Plagne qui s'étire au pied du Mont Blanc de Peisey. Toujours vers le sud on traverse le Plan de la Grassaz. Cette succession de plans témoigne de pentes modérées. Ce dernier est fréquenté par de nombreuses marmottes qui gambadent dans tous les sens. Délaissant à droite la direction du col de la Grassaz qui faisait l'objet d'une autre randonnée en octobre dernier (voir l'article), on se dirige vers le col du Palais avant de bifurquer à gauche vers celui de la Tourne, à l'est. Le sentier grimpe de façon nettement plus soutenue dans le vallon, entre les arêtes très découpées des Rochers Rouges et du Grapillon des Merles. Le décor se fait plus minéral. On finit par traverser un névé avant un dernier effort qui nous amène au col de la Tourne. Si on s'imaginait bénéficier d'une vue imprenable sur l'autre versant, on est plutôt déçu dans un environnement de rochers et de cailloux. Il faut encore marcher quelques minutes pour profiter des sommets environnants et un petit quart d'heure, jusqu'au télésiège du Grand Huit, pour apercevoir en fond de vallée la station du lac de Tignes, et les lacs du Chardonnet. A gauche s'élève l'Aiguille Percée avec sa forme caractéristique et, beaucoup plus à droite, le dôme enneigé du glacier de la Grande Motte.

Pour le retour il est possible de choisir une variante par une descente vers le refuge d'Entre le Lac et de suivre le sentier qui longe le plan d'eau par l'ouest. C'est assez rocailleux et on passe assez près du torrent, du Plan des Eaux et de prairies humides. On retrouve ensuite le GR, peu avant le chalet de Derrière la Rèbe.

Au refuge de Rosuel. Premiers rayons de soleil. L'Aliet.Au refuge de Rosuel. Premiers rayons de soleil. L'Aliet.Au refuge de Rosuel. Premiers rayons de soleil. L'Aliet.

Au refuge de Rosuel. Premiers rayons de soleil. L'Aliet.

On emprunte le sentier des ânes. Fleurs d'épilobes et d'arnica.On emprunte le sentier des ânes. Fleurs d'épilobes et d'arnica.On emprunte le sentier des ânes. Fleurs d'épilobes et d'arnica.

On emprunte le sentier des ânes. Fleurs d'épilobes et d'arnica.

Peu après le chalet de la Rèbe on traverse le torrent. Au creux des rochers, des joubardes.Peu après le chalet de la Rèbe on traverse le torrent. Au creux des rochers, des joubardes.Peu après le chalet de la Rèbe on traverse le torrent. Au creux des rochers, des joubardes.

Peu après le chalet de la Rèbe on traverse le torrent. Au creux des rochers, des joubardes.

On nous rappelle qu'on est dans le parc de la Vanoise. Le plan de la Plagne où sinue le ruisseau. Au fond, le dôme enneigé de la Grande Motte.On nous rappelle qu'on est dans le parc de la Vanoise. Le plan de la Plagne où sinue le ruisseau. Au fond, le dôme enneigé de la Grande Motte.On nous rappelle qu'on est dans le parc de la Vanoise. Le plan de la Plagne où sinue le ruisseau. Au fond, le dôme enneigé de la Grande Motte.

On nous rappelle qu'on est dans le parc de la Vanoise. Le plan de la Plagne où sinue le ruisseau. Au fond, le dôme enneigé de la Grande Motte.

Des tarines dans la prairie près de la croix et des chalets de la Plagne.Des tarines dans la prairie près de la croix et des chalets de la Plagne.Des tarines dans la prairie près de la croix et des chalets de la Plagne.

Des tarines dans la prairie près de la croix et des chalets de la Plagne.

La roche est laminée par les glaciers. Du chalet des Mindières on domine le lac de la Plagne.La roche est laminée par les glaciers. Du chalet des Mindières on domine le lac de la Plagne.La roche est laminée par les glaciers. Du chalet des Mindières on domine le lac de la Plagne.

La roche est laminée par les glaciers. Du chalet des Mindières on domine le lac de la Plagne.

Partout des marmottes et un marmotton avec sa mère.Partout des marmottes et un marmotton avec sa mère.Partout des marmottes et un marmotton avec sa mère.

Partout des marmottes et un marmotton avec sa mère.

Au plan de la Grassaz d'où on voit le glacier du Midi de Bellecôte. Une stèle.Au plan de la Grassaz d'où on voit le glacier du Midi de Bellecôte. Une stèle.Au plan de la Grassaz d'où on voit le glacier du Midi de Bellecôte. Une stèle.

Au plan de la Grassaz d'où on voit le glacier du Midi de Bellecôte. Une stèle.

La crête du Grapillon des Merles. Le col de la Grassaz entre l'Aiguille Noire et la Pointe de la Vallaisonnay.La crête du Grapillon des Merles. Le col de la Grassaz entre l'Aiguille Noire et la Pointe de la Vallaisonnay.La crête du Grapillon des Merles. Le col de la Grassaz entre l'Aiguille Noire et la Pointe de la Vallaisonnay.

La crête du Grapillon des Merles. Le col de la Grassaz entre l'Aiguille Noire et la Pointe de la Vallaisonnay.

Non loin du col de la Tourne, un névé. Après le col, un premier aperçu des sommets d'en face.Non loin du col de la Tourne, un névé. Après le col, un premier aperçu des sommets d'en face.Non loin du col de la Tourne, un névé. Après le col, un premier aperçu des sommets d'en face.

Non loin du col de la Tourne, un névé. Après le col, un premier aperçu des sommets d'en face.

Depuis le télésiège du Grand Huit, l'Aiguille Percée et les lacs du Chardonnay.Depuis le télésiège du Grand Huit, l'Aiguille Percée et les lacs du Chardonnay.Depuis le télésiège du Grand Huit, l'Aiguille Percée et les lacs du Chardonnay.

Depuis le télésiège du Grand Huit, l'Aiguille Percée et les lacs du Chardonnay.

Un panorama au dessus de Tignes.

Un panorama au dessus de Tignes.

Sur le chemin du retour, toujours des marmottes, un bouquet de gentianes ponctuées et le Mont Blanc de Peisey au dessus du lac de la Plagne.Sur le chemin du retour, toujours des marmottes, un bouquet de gentianes ponctuées et le Mont Blanc de Peisey au dessus du lac de la Plagne.Sur le chemin du retour, toujours des marmottes, un bouquet de gentianes ponctuées et le Mont Blanc de Peisey au dessus du lac de la Plagne.

Sur le chemin du retour, toujours des marmottes, un bouquet de gentianes ponctuées et le Mont Blanc de Peisey au dessus du lac de la Plagne.

Au bord du lac, le refuge d'Entre le Lac avec son étendard. Tout près, une bergerie.Au bord du lac, le refuge d'Entre le Lac avec son étendard. Tout près, une bergerie.Au bord du lac, le refuge d'Entre le Lac avec son étendard. Tout près, une bergerie.

Au bord du lac, le refuge d'Entre le Lac avec son étendard. Tout près, une bergerie.

Au plan de la Plagne. Au loin, le site de Rosuel et à droite les cascades de la Gurraz.Au plan de la Plagne. Au loin, le site de Rosuel et à droite les cascades de la Gurraz.Au plan de la Plagne. Au loin, le site de Rosuel et à droite les cascades de la Gurraz.

Au plan de la Plagne. Au loin, le site de Rosuel et à droite les cascades de la Gurraz.

Publié dans Randos estivales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article