Le Roc des Tours (1994 m.) et l'Aiguille Verte (2045 m.) - Adapar.

Publié le par Roger

L'Aiguille Verte depuis le Roc des Tours.

Cette randonnée débute au Chinaillon, un village qui fait partie de la commune du Grand Bornand, sur la route du col de la Colombière. Vers la sortie de l'agglomération, à Samance (1360 m.), un dessin de bouquetin (prémonitoire sans doute) sur le mur du réservoir d'eau marque le point de départ du sentier de découverte le long duquel des panneaux explorent différents aspects de ce milieu montagnard (faune, flore, habitat, activités pastorales...). Il fait frais et la brume masque en partie les paysages. Après un passage au bord des prairies le GR de Pays du massif de Tournette - Aravis grimpe en lacets sous l'Aiguille Verte et le Buclon jusque "sous le Freu", à 1887 mètres. Ce terme de "freu" qui désigne un corbeau est souvent utilisé pour nommer un col comme c'est le cas ici. Non loin de là nous avions repéré un chamois tranquillement installé sur un rocher. Comme nous disposons d'un peu de temps nous décidons de faire une incursion par la gauche jusqu'au Roc des Tours. Le sentier qui le dessert est peu fréquenté. Il se fraie un chemin dans un univers minéral composé de multiples blocs de lapiaz. Au détour de l'un d'eux quelques bouquetins nous observent et nous avons tout le loisir de les observer. Le périple continue jusqu'à la croix du sommet. De là on a une vue assez impressionnante sur l'Aiguille verte qui émerge peu à peu de la brume. De retour au Freu on peut s'attaquer à cette dernière. La progression sur le sentier est moins difficile que nous l'imaginions. Depuis l'antécime il reste un pas à franchir pour accéder au cairn du sommet. Le vertige fait son effet et peu se risquent à le tenter. D'en haut la vue est étendue et en bas on peut voir les contours du lac de Lessy.

Le retour s'effectue par le même chemin jusqu'à retrouver le sentier de découverte que l'on suit cette fois sous le roc des Tours. Des constructions traditionnelles en bois sont visibles, surtout à la Gaudinière. C'est enfin un sentier assez pentu qui va nous ramener au Chinaillon, au niveau de la chapelle Notre Dame des Neiges..

A Samance le bouquetin ouvre le chemin et la longue file s'étire le long des prairies. Au fond, le col de la Colombière.A Samance le bouquetin ouvre le chemin et la longue file s'étire le long des prairies. Au fond, le col de la Colombière.A Samance le bouquetin ouvre le chemin et la longue file s'étire le long des prairies. Au fond, le col de la Colombière.

A Samance le bouquetin ouvre le chemin et la longue file s'étire le long des prairies. Au fond, le col de la Colombière.

Les vaches assurent l'entretien des prairies. Le vieux village du Chinaillon sur fond de chaîne des Aravis. On rencontre les premiers lapiaz.Les vaches assurent l'entretien des prairies. Le vieux village du Chinaillon sur fond de chaîne des Aravis. On rencontre les premiers lapiaz.Les vaches assurent l'entretien des prairies. Le vieux village du Chinaillon sur fond de chaîne des Aravis. On rencontre les premiers lapiaz.

Les vaches assurent l'entretien des prairies. Le vieux village du Chinaillon sur fond de chaîne des Aravis. On rencontre les premiers lapiaz.

Au dessus des lapiaz, la montée s'oriente vers le Buclon.Au dessus des lapiaz, la montée s'oriente vers le Buclon.Au dessus des lapiaz, la montée s'oriente vers le Buclon.

Au dessus des lapiaz, la montée s'oriente vers le Buclon.

Non loin du chemin, un chamois dans les rochers.Non loin du chemin, un chamois dans les rochers.Non loin du chemin, un chamois dans les rochers.

Non loin du chemin, un chamois dans les rochers.

Vers le Roc des Tours, entre lapiaz et végétation, des bouquetins dont une étagne et son petit.Vers le Roc des Tours, entre lapiaz et végétation, des bouquetins dont une étagne et son petit.Vers le Roc des Tours, entre lapiaz et végétation, des bouquetins dont une étagne et son petit.
Vers le Roc des Tours, entre lapiaz et végétation, des bouquetins dont une étagne et son petit.Vers le Roc des Tours, entre lapiaz et végétation, des bouquetins dont une étagne et son petit.Vers le Roc des Tours, entre lapiaz et végétation, des bouquetins dont une étagne et son petit.

Vers le Roc des Tours, entre lapiaz et végétation, des bouquetins dont une étagne et son petit.

La progression du groupe entre les rochers tandis qu'à l'arrière s'élève l'Aiguille Verte.La progression du groupe entre les rochers tandis qu'à l'arrière s'élève l'Aiguille Verte.La progression du groupe entre les rochers tandis qu'à l'arrière s'élève l'Aiguille Verte.

La progression du groupe entre les rochers tandis qu'à l'arrière s'élève l'Aiguille Verte.

Au sommet du Roc des Tours.

Au sommet du Roc des Tours.

Il faut à présent gravir l'Aiguille Verte. Au fond on aperçoit le Buclon. La partie sommitale de l'Aiguille, un défi au vertige.Il faut à présent gravir l'Aiguille Verte. Au fond on aperçoit le Buclon. La partie sommitale de l'Aiguille, un défi au vertige.Il faut à présent gravir l'Aiguille Verte. Au fond on aperçoit le Buclon. La partie sommitale de l'Aiguille, un défi au vertige.

Il faut à présent gravir l'Aiguille Verte. Au fond on aperçoit le Buclon. La partie sommitale de l'Aiguille, un défi au vertige.

Depuis le sommet, les rochers de Leschaux et les chalets de Mayse. En bas de la falaise s'étend le lac de Lessy.Depuis le sommet, les rochers de Leschaux et les chalets de Mayse. En bas de la falaise s'étend le lac de Lessy.Depuis le sommet, les rochers de Leschaux et les chalets de Mayse. En bas de la falaise s'étend le lac de Lessy.

Depuis le sommet, les rochers de Leschaux et les chalets de Mayse. En bas de la falaise s'étend le lac de Lessy.

Le Roc des Tours, avec au fond le Lachat de Thônes et la Montagne des Auges. Un dernier regard sur l'Aiguille Verte.Le Roc des Tours, avec au fond le Lachat de Thônes et la Montagne des Auges. Un dernier regard sur l'Aiguille Verte.Le Roc des Tours, avec au fond le Lachat de Thônes et la Montagne des Auges. Un dernier regard sur l'Aiguille Verte.

Le Roc des Tours, avec au fond le Lachat de Thônes et la Montagne des Auges. Un dernier regard sur l'Aiguille Verte.

Sur le sentier du retour, à la Gaudinière, des chalets traditionnels et une petite cave oùl'on affinait les fromages.Sur le sentier du retour, à la Gaudinière, des chalets traditionnels et une petite cave oùl'on affinait les fromages.Sur le sentier du retour, à la Gaudinière, des chalets traditionnels et une petite cave oùl'on affinait les fromages.

Sur le sentier du retour, à la Gaudinière, des chalets traditionnels et une petite cave oùl'on affinait les fromages.

De retour au Chinaillon avec sa chapelle Notre-Dame des Neiges.

De retour au Chinaillon avec sa chapelle Notre-Dame des Neiges.

Publié dans Randos estivales

Commenter cet article