Le Trou de la Mouche (2441 m.) avec l'Adapar.

Publié le par Roger

Le Trou de la Mouche.

Cette randonnée se situe dans le massif des Aravis, à La Clusaz, et plus précisément vers l'est, au hameau des Confins. Ce dernier, au pied des nombreuses combes qui constituent la chaîne, est un lieu très apprécié par les visiteurs, que ce soit en été avec son lac, ses loisirs, ses départs de randonnées, ou que ce soit en hiver pour la pratique du ski nordique ou de randonnée. C'est aussi un lieu chargé d'histoire lié à l'occupation allemande et italienne pendant la seconde guerre mondiale. En 1943 un noyau de 62 résistants et de réfractaires voulant échapper au STO s'y forme au chalet de la Lanchette, accueilli et soutenu par la population locale. Pendant l'été il assure un soutien logistique au site des Glières en réceptionnant des armes et équipements qui y étaient parachutés. Le 20 août de la même année il est attaqué et démantelé par l'armée italienne avec un bilan de deux morts, des blessés et des prisonniers.

Pour en revenir à notre Trou de la Mouche qui relie la Combe de Paccaly à celle du Grand Crêt, l'origine de ce nom fait l'objet d'hypothèses plus ou moins farfelues. Peut-être s'agit-il simplement d'une vague ressemblance avec le visage ou les ailes d'une mouche, mais on ne saura jamais vraiment.

Le car nous dépose sur le vaste parking au bout de la route des Confins, à 1441 mètres. On remonte alors la piste vers le nord-est pour la quitter à 1490 mètres au chalet restaurant de Paccaly et suivre le sentier qui va s'enfoncer tranquillement dans la combe au milieu de troupeaux de moutons jusqu'au chalet de Paccaly-le-Haut à 1671 mètres. Il s'agit à présent de gagner le haut de la combe. Officiellement il n'y a pas de sentier balisé mais la trace laissée par de nombreux passages est évidente. La pente est de plus en plus soutenue, surtout dans une zone rocheuse, pour rejoindre un replat d'où l'on commence à repérer tout là haut la percée dans le rocher. Il reste à aborder un vaste pierrier bien pentu qui nous amène au niveau de la crête. De part et d'autre de la combe nous avons longé les rochers de la Salla (percés aussi d'un trou) et ceux du Paré de Joux. En haut se dressent la Tête de Paccaly et la Roche Perfia. Vers l'ouest on reconnaît le Lachat de Thônes, le Roc des Tours, l'Aiguille Verte, le Buclon, le Jallouvre tandis qu'en contrebas s'étire le village du Grand Bornand sous la Tête du Danay. Il nous reste à rejoindre le Trou de la Mouche que l'on voit clairement à présent. C'est un passage fort raide, impressionnant, constitué de rochers et de pierres qui nous attend. En fait il n'est pas très difficile en soi mais il implique beaucoup d'attention pour repérer des appuis et des prises solides. On en vient rapidement à bout et on peut enfin traverser la grande ouverture vers la Combe du Grand Crêt.

Après quelques séances de photos on amorce la descente de l'autre côté. C'est également très raide avec un cheminement prudent le long de multiples traces terreuses ou pierreuses qui s'en vont rejoindre des espaces herbeux moins pentus où l'on va trouver un espace sympathique pour pique-niquer. Le brouillard qui, jusque là couvrait les sommets, commence à envahir la combe et à rendre l'atmosphère plutôt fraîche. On ne s'attarde pas trop et on poursuit la longue descente, sinueuse à souhait, qui nous amène au niveau de la piste vers les Confins.

En bref, nous avons parcouru 10 kilomètres pour 1086 mètres de dénivelé positif.

On pourra également trouver sur ce blog, en cliquant sur les liens, des articles qui concernent d'autres pérégrinations dans ce secteur des Aravis : la Pointe de Tardevant et la Pointe Percée.

Les premières longueurs avec le chalet de Paccaly, une vue sur la Tête du Danay et un troupeau de moutons.Les premières longueurs avec le chalet de Paccaly, une vue sur la Tête du Danay et un troupeau de moutons.Les premières longueurs avec le chalet de Paccaly, une vue sur la Tête du Danay et un troupeau de moutons.

Les premières longueurs avec le chalet de Paccaly, une vue sur la Tête du Danay et un troupeau de moutons.

Le chalet de Paccaly-le-Haut. Une belle rencontre. Dans la combe avec les rochers de la Salla et le Paré de Joux.Le chalet de Paccaly-le-Haut. Une belle rencontre. Dans la combe avec les rochers de la Salla et le Paré de Joux.Le chalet de Paccaly-le-Haut. Une belle rencontre. Dans la combe avec les rochers de la Salla et le Paré de Joux.

Le chalet de Paccaly-le-Haut. Une belle rencontre. Dans la combe avec les rochers de la Salla et le Paré de Joux.

Dans la combe avec les rochers de la Salla.Dans la combe avec les rochers de la Salla.Dans la combe avec les rochers de la Salla.

Dans la combe avec les rochers de la Salla.

Panorama depuis la combe. On reconnaît le Roc des Tours et l'Aiguille Verte.

Panorama depuis la combe. On reconnaît le Roc des Tours et l'Aiguille Verte.

Un premier aperçu du Trou de la Mouche. La remontée dans le pierrier.Un premier aperçu du Trou de la Mouche. La remontée dans le pierrier.Un premier aperçu du Trou de la Mouche. La remontée dans le pierrier.

Un premier aperçu du Trou de la Mouche. La remontée dans le pierrier.

Une raide montée jusqu'au Trou de la Mouche.Une raide montée jusqu'au Trou de la Mouche.Une raide montée jusqu'au Trou de la Mouche.

Une raide montée jusqu'au Trou de la Mouche.

L'arrivée en haut et la photo du groupe. On amorce la descente.L'arrivée en haut et la photo du groupe. On amorce la descente.L'arrivée en haut et la photo du groupe. On amorce la descente.

L'arrivée en haut et la photo du groupe. On amorce la descente.

Une descente plutôt engagée. Vue depuis la combe et zoom sur le Trou de la Mouche.Une descente plutôt engagée. Vue depuis la combe et zoom sur le Trou de la Mouche.Une descente plutôt engagée. Vue depuis la combe et zoom sur le Trou de la Mouche.

Une descente plutôt engagée. Vue depuis la combe et zoom sur le Trou de la Mouche.

Panorama depuis la Combe du Grand Crêt. On reconnaît à droite le Jallouvre.

Panorama depuis la Combe du Grand Crêt. On reconnaît à droite le Jallouvre.

Le Paré de Joux. Chorégraphie sur la butte. Sous le Paré il y a aussi des trous.Le Paré de Joux. Chorégraphie sur la butte. Sous le Paré il y a aussi des trous.Le Paré de Joux. Chorégraphie sur la butte. Sous le Paré il y a aussi des trous.

Le Paré de Joux. Chorégraphie sur la butte. Sous le Paré il y a aussi des trous.

Une vue sur le Jallouvre. La Combe du Grand Crêt depuis le bas. La trace GPS de la rando.Une vue sur le Jallouvre. La Combe du Grand Crêt depuis le bas. La trace GPS de la rando.Une vue sur le Jallouvre. La Combe du Grand Crêt depuis le bas. La trace GPS de la rando.

Une vue sur le Jallouvre. La Combe du Grand Crêt depuis le bas. La trace GPS de la rando.

Panorama sur la Chaîne des Aravis.

Panorama sur la Chaîne des Aravis.

Publié dans Randos estivales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Randonnée très sportive qui vaut l'effort ! Belles photos !
Répondre