La pointe de Chaurionde.

Publié le par Roger

La pointe de Chaurionde.

Cette randonnée figurait au programme de l'Adapar. Les conditions météo nous ont conduits à l'annuler mais nous avions reconnu le parcours quelques jours auparavant.

Le point de départ est le parking de la station de la Sambuy, à Seythenex, à 1033m d'altitude. Une large piste s'oriente vers le sud-est pour déboucher dans les alpages de l'Aulp dont nous atteignons les chalets (1719m) en une heure. Jusque là il s'agit d'un itinéraire que nous connaissons bien pour l'avoir régulièrement fréquenté en raquettes à neige. Après avoir observé quelques cochons peu farouches au milieu d'un troupeau de vaches, nous poursuivons à travers les prairies jusqu'à l'aplomb du col d'Orgeval pour prendre à gauche le petit sentier qui va rejoindre la crête d'accès au pic de Chaurionde. A partir de là quelques zigzags dans la partie la plus pentue nous amènent au sommet à 2173m dont la croix qui le matérialisait gît à terre. Tout au long de ce périple de moins de 3 heures nous avons pu voir les sommets en direction du lac d'Annecy caché par la brume (dents de Lanfon, Tournette, la Lanche Close plus proche). Plus loin, de l'autre côté du col d'Orgeval, c'est la pointe de l'Arcalod qui nous accompagne, suivie du mont de la Coche. Tout en haut c'est un panorama à 360° qui nous est offert, dont l'arête qui mène à la Sambuy.

La descente s'effectue par un sentier assez raide et parfois glissant le long de l'arête est, en direction du chalet du Drison que l'on aperçoit en contrebas (1680m). La randonnée s'oriente alors vers le nord, traversant un sous-bois et franchissant des ruisseaux. Il s'élève doucement le long de la Sambuy, laissant apparaître en bas d'une crête, le chalet de la Bouchasse (1760m) où nous ferons une petite pause avec un café gentiment offert par les alpagistes que connaît l'un d'entre nous. Ils nous conseillent d'éviter de boucler notre tour de la Sambuy en suivant les pistes, mais plutôt de de prendre à droite un petit chemin ombragé, très agréable jusqu'au Pas de l'Ours. Il s'agit d'une gorge étroite, escarpée, qu'il faut remonter sur quelques dizaines de mètres en s'aidant des cables qui y ont été installés. Une fois l'obstacle franchi le chemin se prolonge, toujours en sous-bois pour rejoindre cette fois la piste sous les remontées mécaniques, puis le parking de la station.

Les prairies de l'Aulp avec, en haut, le chalet d'alpage. Du chemin on peut voir la Lanche et, par temps clair, les hauteurs du lac d'Annecy. Les prairies de l'Aulp avec, en haut, le chalet d'alpage. Du chemin on peut voir la Lanche et, par temps clair, les hauteurs du lac d'Annecy. Les prairies de l'Aulp avec, en haut, le chalet d'alpage. Du chemin on peut voir la Lanche et, par temps clair, les hauteurs du lac d'Annecy.

Les prairies de l'Aulp avec, en haut, le chalet d'alpage. Du chemin on peut voir la Lanche et, par temps clair, les hauteurs du lac d'Annecy.

L'abreuvoir, des cochons en liberté. Le chalet de l'Aulp avec, au fond, les dents de Lanfon et la Tournette.L'abreuvoir, des cochons en liberté. Le chalet de l'Aulp avec, au fond, les dents de Lanfon et la Tournette.L'abreuvoir, des cochons en liberté. Le chalet de l'Aulp avec, au fond, les dents de Lanfon et la Tournette.

L'abreuvoir, des cochons en liberté. Le chalet de l'Aulp avec, au fond, les dents de Lanfon et la Tournette.

De l'autre côté de la combe, le mont de la Coche et l'Arcalod. Sous Chaurionde on domine le col d'Orgeval. Au dessus de nos têtes, la pointe de la Sambuy.De l'autre côté de la combe, le mont de la Coche et l'Arcalod. Sous Chaurionde on domine le col d'Orgeval. Au dessus de nos têtes, la pointe de la Sambuy.De l'autre côté de la combe, le mont de la Coche et l'Arcalod. Sous Chaurionde on domine le col d'Orgeval. Au dessus de nos têtes, la pointe de la Sambuy.

De l'autre côté de la combe, le mont de la Coche et l'Arcalod. Sous Chaurionde on domine le col d'Orgeval. Au dessus de nos têtes, la pointe de la Sambuy.

Un panorama de l'Arcalod à la Sambuy.

Un panorama de l'Arcalod à la Sambuy.

Le versant nod-est laisse apparaître des strates caillouteuses tandis qu'au sud-est le sentier serpente sur une pente herbeuse. Du sommet s'étire l'arête de la Sambuy.Le versant nod-est laisse apparaître des strates caillouteuses tandis qu'au sud-est le sentier serpente sur une pente herbeuse. Du sommet s'étire l'arête de la Sambuy.Le versant nod-est laisse apparaître des strates caillouteuses tandis qu'au sud-est le sentier serpente sur une pente herbeuse. Du sommet s'étire l'arête de la Sambuy.

Le versant nod-est laisse apparaître des strates caillouteuses tandis qu'au sud-est le sentier serpente sur une pente herbeuse. Du sommet s'étire l'arête de la Sambuy.

La croix sommitale est à terre. Un dernier regard aux sommets en descendant vers le chalet du Drison.La croix sommitale est à terre. Un dernier regard aux sommets en descendant vers le chalet du Drison.La croix sommitale est à terre. Un dernier regard aux sommets en descendant vers le chalet du Drison.

La croix sommitale est à terre. Un dernier regard aux sommets en descendant vers le chalet du Drison.

Rencontre au Drison. Le sentier vers la Bouchasse traverse de petits torrents et suit la Sambuy.Rencontre au Drison. Le sentier vers la Bouchasse traverse de petits torrents et suit la Sambuy.Rencontre au Drison. Le sentier vers la Bouchasse traverse de petits torrents et suit la Sambuy.

Rencontre au Drison. Le sentier vers la Bouchasse traverse de petits torrents et suit la Sambuy.

Au chalet de la Bouchasse. Une vue sur la vallée entre Faverges et Tamié. Le pas de l'Ours.Au chalet de la Bouchasse. Une vue sur la vallée entre Faverges et Tamié. Le pas de l'Ours.Au chalet de la Bouchasse. Une vue sur la vallée entre Faverges et Tamié. Le pas de l'Ours.

Au chalet de la Bouchasse. Une vue sur la vallée entre Faverges et Tamié. Le pas de l'Ours.

Publié dans Randos estivales

Commenter cet article

Daniel 04/09/2015 06:57

merciiiii pour cette belle découverte en nature , j adore

MALLEIN 17/08/2015 10:02

Superbe journée dommage que vendredi le groupe n'est pas pu faire cette ballade: a remettre au programme